La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 068,59
    -125,57 (-1,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,56
    -70,05 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 265,37
    -450,02 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1348
    +0,0031 (+0,27 %)
     
  • Gold future

    1 836,10
    -6,50 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    31 438,41
    +279,49 (+0,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    870,86
    +628,18 (+258,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,83
    -0,72 (-0,84 %)
     
  • DAX

    15 603,88
    -308,45 (-1,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 494,13
    -90,88 (-1,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 768,92
    -385,10 (-2,72 %)
     
  • S&P 500

    4 397,94
    -84,79 (-1,89 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3555
    -0,0045 (-0,33 %)
     

Catalogues musicaux: la nouvelle poule aux œufs d’or des investisseurs?

·2 min de lecture

Bob Dylan, David Bowie, Bruce Springsteen ou John Legend: les artistes musicaux et leurs ayants droit sont nombreux à avoir vendu leurs catalogues ces derniers mois, à des labels mais aussi à des fonds d’investissements. Alors, les catalogues musicaux sont-ils devenus des actifs attrayants?

Les catalogues musicaux sont-ils en train de devenir la nouvelle mine d’or des investisseurs? , James Brown, Tina Turner, ZZ Top… Tous ces artistes (ou leurs ayants droit) ont vendu ces derniers mois leurs catalogues musicaux pour des sommes impressionnantes: 250 millions de dollars pour les ayants droit de , 500 millions de dollars pour , en échange de quoi les anciens détenteurs des droits renoncent à l’ensemble des revenus issus des œuvres. Au total, plus de cinq milliards de dollars ont été investis dans l'acquisition de droits musicaux en 2021.

Les acheteurs ne sont pas uniquement des maisons de disque. Le chanteur de RnB John Legend a ainsi cédé son catalogue musical à l’éditeur de musique BMG, et au fonds d’investissement - chacun touchera 50% des droits. Comment comprendre un tel engouement des maisons de disques et des fonds d’investissements pour les catalogues d’artistes?

Un investissement d'un milliard de dollars de Blackstone

L’achat de catalogues par des acteurs de l'industrie de la musique a commencé dès les années 1980, rappelle Christophe Magis, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’université Paris 8. A cette période, face à l’effondrement du vinyle, les maisons de disques cherchent de nouveaux revenus. “Elles se sont mises à se considérer comme des gestionnaires de droits”, explique le spécialiste de l’industrie de la musique. Célèbre exemple: en 1985, rachète pour 47,5 millions de dollars le catalogue d’ATV Music qui contient bon nombre des tubes des .

“Ce qui est tout à fait nouveau, ce sont les montants, mais surtout l’arrivée d’acteurs purement financiers, qui y voient une opportunité”, explique Jean-Philippe Thiellay, président du Centre national de la musique, établissement public de soutien aux professionnels de la musique et des variétés. L’exemple le plus emblématique est Hipgnosis Song Management, fondé en 2018 par un célèbre manager d’artistes, Merck Mercuriadis. En 2021, le fonds d’investissemen[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles