Marchés français ouverture 3 h 23 min
  • Dow Jones

    33 876,97
    +586,89 (+1,76 %)
     
  • Nasdaq

    14 141,48
    +111,10 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 822,28
    +811,35 (+2,90 %)
     
  • EUR/USD

    1,1916
    -0,0009 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    28 508,50
    +19,50 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    27 684,90
    -1 861,83 (-6,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    796,59
    -53,76 (-6,32 %)
     
  • S&P 500

    4 224,79
    +58,34 (+1,40 %)
     

Castex: "la reconquête de notre souveraineté économique commence sur les mers"

·2 min de lecture

"La reconquête de notre de souveraineté économique et de notre compétitivité commence sur les mers et les océans", a déclaré le Premier ministre Jean Castex samedi matin, à bord du porte-avions Charles-de-Gaulle, au large de Toulon (Var).

Accompagné de la ministre des Armées Florence Parly, le chef du gouvernement a ainsi réaffirmé "l'ambition que la France occupe la première place dans le grand siècle maritime qui s'ouvre devant nous", évoquant ces "nouveaux enjeux comme la territorialisation de la mer et des fonds sous-marins".

"La France est là", a insisté M. Castex, sur le Charles-de-Gaulle depuis vendredi pour la fin de la mission Clémenceau 21 qui a conduit le bâtiment en Méditerranée Orientale puis en mer Rouge et dans le Golfe Arabo-Persique, dans le cadre de l'opération Chammal, le volet français de l'opération internationale antijihadiste Inherent Resolve en Irak et en Syrie.

"Elle s'engage pour la paix, rien ne pourra la faire taire, et si quelque puissance égarée était tentée de s'en prendre à ses intérêts vitaux, qu'elle sache qu'elle devra en payer le prix", a poursuivi le chef du gouvernement, devant quelque 300 marins réunis dans le grand hangar du navire, après avoir passé la nuit à bord du navire.

Ici "on mesure ce que signifie d'être Premier ministre d'un pays comme la France, qui assume ses responsabilités et qui croit en ses valeurs", a-t-il insisté, avant de revenir sur la loi de programmation militaire de 2018, "inédite par son ambition". Selon M. Castex, le budget militaire sera en moyenne de 40 milliards d'euros par an entre 2019 et 2023, contre 30 à 32 milliards par an de 2007 à 2015.

"Cet effort était nécessaire et nous le poursuivrons", a affirmé le Premier ministre, précisant qu'il viendrait présenter devant l'Assemblée nationale et le Sénat, les 22 et 23 juin, la façon dont cette loi est et sera mise en oeuvre, "dans un contexte évolutif, (..) avec des mouvements terroristes reconfigurés et des nouvelles technologies qui émergent".

A bord du Charles-de-Gaulle, Jean Castex a également assisté samedi aux qualifications à l'appontage et au catapultage de plusieurs jeunes pilotes de l'aéronavale.

ol/mdm/nm

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles