La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    40 916,72
    +574,85 (+1,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Castex reçoit des propositions chocs pour relancer la construction de logements

·2 min de lecture

La Commission, présidée par François Rebsamen, a rendu ses propositions à Jean Castex pour relancer la construction. Des mesures financières en faveur des "maires bâtisseurs", notamment dans le logement social, dont le coût est discuté actuellement avec Bercy.

Un électrochoc. C’est ce que cherche à produire François Rebsamen, l’ex ministre socialiste de François Hollande et actuel maire de Dijon. Il vient de remettre au Premier Ministre Jean Castex les conclusions définitives de la "Commission pour la relance durable de la construction de logements", lancée en urgence le 31 mai dernier. Composée de 32 membres, élus locaux, parlementaires, professionnels et experts de l’immobilier, elle vise à répondre à la chute de la production de logements neufs: en mai, lorsque Jean Castex a installé la commission, le nombre d’autorisations de logements avait dégringolé à 384.000, sur les douze derniers mois, contre 457.000 en février 2020 et près de 500.000 au début du quinquennat Macron. comme

Le logement social sinistré

Pour relancer la machine, la commission Rebsamen propose un effort financier massif en faveur des "maires bâtisseurs", qui aujourd’hui n’ont pas d’intérêt financier à construire. "Pour les maires, il faut un retour sur investissement", résume Rebsamen. Les élus bâtisseurs subissent, en effet, un manque à gagner fiscal à cause de multiples exonérations de taxes locales, liées à la construction (au total 1,3 milliard d'euros en 2018). Alors qu’ils doivent dépenser plus en équipements collectifs pour accueillir les nouveaux habitants.

L’une des mesures chocs concerne le : Rebsamen demande la compensation intégrale du manque à gagner lié à l’exonération de taxe foncière pour les logements sociaux, soit environ 500 millions d’euros par an. Actuellement, l’Etat compense à peine 3% de cette perte fiscale. La commission demande 100% mais sur une période déterminée. Une mesure jugée nécessaire pour relancer un secteur HLM frappé de sinistrose: à peine 85.000 nouveaux logements prévus cette année contre plus de 100.000 au début du mandat d’Emmanuel Macron.

Le bras de fer avec Bercy

Désormais, François Rebsamen va devoir convaincre Bruno Le Maire, le ministre de Finances, d’intégrer ces dépenses dans le budget 2022. Une réu[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles