Marchés français ouverture 7 h 30 min

Casino : des salariés dénoncent une “braderie sociale”, la CGT appelle à la grève

Alors que Rallye, la maison mère de Casino Guichard, est en difficulté et que le distributeur stéphanois réduit son périmètre pour alléger sa dette, plusieurs dizaines de salariés se sont rassemblés mardi à Paris dans un magasin de l'enseigne pour protester contre la "braderie sociale" à l’œuvre dans le groupe, selon la CGT, qui appelait à la grève dans toutes ses enseignes. Stationnés en sifflant devant les caisses automatiques du magasin Masséna, dans le sud de la capitale, les salariés mobilisés ont entonné des chants pour exprimer leur crainte de suppressions de postes, a constaté une journaliste de l'AFP.

"Nous sommes contre le démantèlement du groupe. On s'aperçoit que Casino se débarrasse de filiales entières", a déclaré Jean Pastor, délégué syndical central chez Casino. "Les salariés sont anxieux et se posent des questions quant au devenir de plusieurs enseignes", a-t-il précisé. Casino, qui exploite près de 9.000 magasins en France (Monoprix, Casino, Franprix, Leader Price, etc), a annoncé le 20 août une nouvelle phase de cession d'actifs de 2 milliards d'euros après une première vague de 2,5 milliards. Le groupe est notamment en négociation avec l'allemand Aldi pour les 700 magasins Leader Price.

>> A lire aussi - Carrefour veut-il racheter Casino ?

Le groupe vient en outre de céder à IBM sa maintenance (Serca) en échange d'un contrat de maintenance, alors qu'IBM est engagé dans un plan de sauvegarde de l'emploi de 2.000 postes d'ici fin 2020. Le Géant Casino d'Argenteuil "est menacé de fermeture mais on ignore quand et comment, nous n'avons aucune information. C'est pour ça que je fais grève aujourd'hui", a dit à l'AFP une de ses salariées, Djamila Boudjekaka, 55 ans.

>> A lire aussi - Leclerc, Carrefour, Auchan... Quels acteurs de la distribution s'en sortent le mieux ?

Selon M. Pastor, les salariés attendent des "réponses" de la part de la direction. Un autre rassemblement était prévu mardi après-midi devant le siège social du groupe à Paris où une délégation

(...) Cliquez ici pour voir la suite