La bourse est fermée

Cash Investigation : la réponse virulente de Veolia aux révélations de France 2

Une enquête de Cash Investigation sur le marché de l’eau et diffusée hier sur France 2 a fait réagir Veolia. La multinationale française accuse notamment Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, de conflit d’intérêts.

Piqué au vif. Veolia a vivement réagi aux accusations de France 2 dans son émission Cash Investigation. Elise Lucet présentait une longue enquête sur le marché de l’eau - coupure, gestion et assainissement notamment -, pointant principalement du doigt les pratiques du groupe. L’entreprise a ainsi commenté en direct l’émission sur Twitter et mis en doute l’impartialité de Cash Investigation sur ce sujet. “Dans l’émission du 13 mars 2018, Veolia est citée 24 fois, la SAUR 67 fois. Suez est cité 4 fois”, peut-on lire sur son compte.

Le groupe aurait trouvé une explication à ce fait : “Madame Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, siège au Conseil d’administration de Suez depuis 2012. Elle est également présidente du Comité d'Ethique et développement durable et membre du comité d'audit et des comptes de Suez”, a ainsi déclaré la multinationale française, estimant que l’émission, “étonnement”, ne s’était “pas attardée” sur son concurrent direct et numéro deux mondial de l’eau. En d’autres termes, Veolia sous-entend un conflit d’intérêts.

>> A lire aussi - Arrangements entre élus et gestionnaires : le scandale du prix de l'eau

>> A lire aussi - Cash Investigation : l’adjoint d’Anne Hidalgo explique pourquoi il met en cause le syndicat des eaux usées de Paris

(...) Cliquez ici pour voir la suite