La bourse ferme dans 2 h 8 min
  • CAC 40

    6 541,74
    +69,39 (+1,07 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 764,64
    +39,25 (+1,05 %)
     
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0198
    +0,0010 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 798,00
    +6,80 (+0,38 %)
     
  • BTC-EUR

    23 616,53
    +756,10 (+3,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    562,65
    +27,42 (+5,12 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,98
    -1,03 (-1,16 %)
     
  • DAX

    13 695,14
    +121,21 (+0,89 %)
     
  • FTSE 100

    7 498,33
    +58,59 (+0,79 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    28 249,24
    +73,37 (+0,26 %)
     
  • HANG SENG

    20 045,77
    -156,17 (-0,77 %)
     
  • GBP/USD

    1,2113
    +0,0042 (+0,35 %)
     

Cette carte permet de localiser les révolutions à venir

Egypte, Colombie, Vietnam ou Algérie… Un indicateur établit le niveau de risque selon le prix des carburants et de l'alimentation et les incidents sociaux récents.

© The Economist

La science politique existe bien. Mais il reste difficile de prévoir quels pays risquent de basculer dans une forme d'instabilité. Sandile Hlatshwayo et Chris Redl, deux chercheurs du Fonds monétaire international (FMI), ont prouvé que le passé pouvait éclairer l'avenir, ce qui n'est pas porteur de bonne nouvelle. Historiquement, la probabilité qu'un pays traverse une grave crise sociale un mois donné est de 1%. Mais ce chiffre passe à 4% si des conflits ont eu lieu lors des six derniers mois. Et le risque peut encore doubler si le pays voisin est dans le même cas. De son côté, l'Institute for Economics and Peace observe aussi le passé, et constate que 84 pays sur 161 ont vu leur stabilité se dégrader depuis 2008. Steve Killelea, qui travaille pour cet organisme australien, est particulièrement inquiet pour les pays du Sahel et la Tunisie.

En scrutant les médias de 130 pays, le FMI a de son côté constaté que le niveau de tension sociale mondiale était en mai 2022 à un sommet presque inégalé depuis le début de la crise sanitaire. The Economist est allé plus loin en établissant un modèle croisant l'évolution des prix du carburant et des denrées alimentaires et les données récoltées par l'Armed Conflict Location and Event Data Project, qui recense les manifestations, les émeutes et les violences faites aux civils. La cartographie n'est pas complète, puisque les données manquent pour certains pans de la planète, notamment la Chine et la Russie.

Les données manquent pour certains pans de la planète, notamment la Chine et la Russie.

Amérique latine apaisée

L'indicateur établit la variation pour les douze mois à venir de la probabilité d'insécurité. Dans certains cas, l'indice est négatif. Mais dans la grande majorité, le risque d'insécurité augmente, notamment en Afrique, où la situation se révèle plus que critique en Egypte. Le pays du président Al-Sissi est potentiellement l'un des plus instables du monde, avec un indicateur à plus de 100%. Un "privilège[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles