La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 068,59
    -125,57 (-1,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,56
    -70,05 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 265,37
    -450,02 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1355
    +0,0037 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 836,10
    -6,50 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    32 136,35
    -3 349,67 (-9,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    870,86
    +628,18 (+258,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,83
    -0,72 (-0,84 %)
     
  • DAX

    15 603,88
    -308,45 (-1,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 494,13
    -90,88 (-1,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 768,92
    -385,10 (-2,72 %)
     
  • S&P 500

    4 397,94
    -84,79 (-1,89 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3546
    -0,0055 (-0,40 %)
     

Cette carte de Paris montre l’absence flagrante de noms féminins dans les rues et les stations de métro

·1 min de lecture

Le dessinateur Alcatela a tracé les contours du Paris Féminin en montrant les lieux publics qui portent le nom d’une femme. La carte en gruyère prouve que la capitale est loin de célébrer les grandes femmes de ce monde.

12% des espaces verts, équipements et rues portent le nom d’une femme. 66% portent celui d’un homme. Alcatela a usé d’une palette de couleurs pour illustrer l’absence de féminité dans les noms de rues, de boulevards ou de stations de métro parisiennes.

L’inégalité homme-femme jusque dans les rues

Le dessinateur s’est appuyé des données de Google Maps en septembre 2021 pour réaliser cette carte. Il a représenté les arrondissements, monuments et rues de la capitale. « J’ai longtemps hésité à publier cette carte car en tant qu’illustrateur cartographe masculin, je n’étais pas certain d’être légitime à démontrer cette inégalité de traitement dans l’espace public », raconte Alcatela. À travers cette carte, l’artiste montre la faible place accordée aux femmes dans certains quartiers de Paris notamment dans le VIIe et le VIIIe arrondissements. La carte est destinée à évoluer pour corriger certaines erreurs comme l’oubli de la promenade Coccinelle « alors que c’était le surnom de la première femme transgenre célèbre », explique-t-il.

En 2021 à Paris, seulement 12% des rues, espaces verts et équipements publics portent le nom d’une femme, tandis que 66% portent le nom d’un homme. « Le Paris Féminin » est un projet de carte qui se concentre uniquement sur ces 12%. Plus d’infos ici ⬇️⬇️⬇️ pic.twitter.com/GQqtESsn0m

— Alcatela (@Alexismouss) December 2, 2021

Les prémisses d’un...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles