La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 127,56
    +40,27 (+0,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

CARTE. Covid-19 : BA.5 progresse en France, les contaminations repartent à la hausse

On pouvait s’y attendre. Depuis quelques jours, le nombre de cas positifs à la Covid-19 recensés quotidiennement par Santé publique France repart à la hausse. Jeudi 2 juin, l’agence a comptabilisé 25.365 contaminations en 24 heures. Soit 19,5 % de plus que la semaine dernière. Une tendance peu surprenante vu la situation épidémique au Portugal, où le sous-variant d’Omicron BA.5 est responsable d’une sixième vague de contaminations. En France, sa détection continue de progresser légèrement : ce sous-lignage a été identifié dans 5 % des tests séquencés la semaine du 16 au 22 mai. Dans le même temps, BA.2 décroît lentement mais représente encore 94 % des tests analysés.

Qui plus est, la mutation en position L452, connue depuis la découverte du variant Delta, est aussi présente chez BA.5. Celle-ci est de plus en plus détectée parmi les tests positifs. Dans son dernier bilan épidémiologique hebdomadaire, Santé publique France indique que L452 a été identifiée dans 12 % des tests criblés. Pour rappel, le criblage permet de suspecter une infection par un variant ou une mutation donnée. Vient ensuite l’étape du séquençage, qui confirme ou infirme cette suspicion. La hausse de L452 est en lien avec la progression des sous-variants d’Omicron BA.5 et BA.4 selon l’agence de santé publique.

BA.4 reste en revanche bien plus marginal que son cousin BA.5. Ce sous-lignage n’a été détecté que dans 0,6 % des tests positifs séquencés. Reste que dès la semaine dernière, Santé publique France relevait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

“L’inflation dérape, le pire reste à venir pour la France et la zone euro”
Guerre en Ukraine : Poutine a fait une "erreur historique et fondamentale", estime Macron
La police croit à un braquage, des amateurs d'escape game arrêtés
L'Allemagne donne un beau coup de pouce à son salaire minimum
Malgré les déserts médicaux, des milliers de médecins interdits d'exercer en France

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles