La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    +5,60 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 451,49
    -71,15 (-0,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,84
    +0,70 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,46
    +2,70 (+2,55 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2103
    -0,0072 (-0,59 %)
     

Carte bancaire : vos paiements sont-ils vraiment plus sûrs grâce à l'authentification forte ?

Un homme en colère devant son ordinateur portable
Un homme en colère devant son ordinateur portable

Le 15 mai 2021, après une longue période de transition, l'écosystème français des paiements en ligne par carte bancaire entrait dans une nouvelle ère, celle de l'authentification forte. Une réponse à la persistance de la fraude sur ce type de transactions qui générait, en 2019 en France, un préjudice 17 fois plus important, en proportion, que les paiements par carte en magasin. Si vous êtes habitués à effectuer des achats en ligne, vous avez certainement vu la différence. Renseigner les identifiants de votre carte bancaire ne suffit plus. Hors cas d'exemption, vous devez désormais, pour valider votre achat, confirmer votre identité dans l'application mobile de votre banque ou à l'aide de deux codes distincts, dont un à usage unique. Plus compliqué mais, promettait-on, plus sûr.

Un an après, quel bilan tirer de cette petite révolution ? A-t-elle permis de faire baisser efficacement la fraude ? Dans l'immédiat, les chiffres officiels, ceux de l'Observatoire des moyens de paiement de la Banque de France, indiquent que oui. Au 1er semestre 2021, le taux de fraude sur les paiements à distance a baissé, à 0,149% contre 0,174% en 2020, « soit le plus bas niveau jamais atteint sur ce canal d'initiation », note l'institution. Même son de cloche du côté de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad), qui a récemment annoncé sur son site web que « les premiers chiffres connus en matière de taux de fraude semblent démontrer que l'ensemble de ces efforts portent déjà leurs fruits ».

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- SNCF : ce tarif super-réduit pour partir en vacances (mais pas facile à obtenir)
- Frais de notaire : les départements et les communes ont touché le gros lot
- Orange Bank : jusqu'à 130 euros offerts chez la banque en ligne

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles