Marchés français ouverture 3 h 36 min
  • Dow Jones

    33 945,58
    +68,61 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    14 253,27
    +111,79 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 916,68
    +32,55 (+0,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,1930
    -0,0013 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    28 657,75
    +347,99 (+1,23 %)
     
  • BTC-EUR

    28 388,70
    +652,01 (+2,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    810,86
    +16,53 (+2,08 %)
     
  • S&P 500

    4 246,44
    +21,65 (+0,51 %)
     

Carte bancaire : l'arme anti-fraude débarque ce samedi

·1 min de lecture
Online banking businessman using Laptop with credit card online shopping in cafe, Fintech and Blockchain concept

A partir du 15 mai, les paiements en ligne de plus de 30 euros vont faire l’objet d’un dispositif de sécurisation accru pour être acceptés, appelé authentification forte.

Si la probabilité de se faire chiper de l’argent en détournant une carte bancaire est faible – 1 euro est volé tous les 1 562 euros payés -, la fraude est presque 3 fois plus répandue s’agissant des transactions sur internet, avec 1 euro détourné tous les 588 euros réglés, selon le dernier observatoire de la sécurité des moyens de paiement de la Banque de France.

Dans ce contexte, l’Europe a décidé de réagir pour empêcher les escrocs de sévir, au travers de sa deuxième directive sur les moyens de paiement (DSP2). Celle-ci vise notamment à imposer aux banques de faire une double vérification de l’identité de l’acheteur avant d’accepter un paiement en ligne. Désormais, il ne suffira plus de renseigner le numéro de sa carte ainsi que le code reçu par SMS afin d'effectuer les transactions en ligne.

Toutes les banques ne sont pas prêtes

Cette nouvelle authentification dite forte repose sur l’usage de deux preuves distinctes et de nature différente parmi ces trois catégories : un élément que vous êtes le seul à connaître (mot de passe, code secret...), un élément que vous êtes le seul à posséder (téléphone mobile, carte bancaire…), une caractéristique biométrique (empreinte digitale, forme du visage ou de l’iris…).

Lire la suite sur MoneyVox

Ce contenu peut également vous intéresser :

Voir également
- Impôt sur le revenu : rattacher vos enfants ou non, quelle est la meilleure option ?
- Impôts : la carotte fiscale à 25% reconduite en 2021
- Crédit immobilier : « les banques faussent le TAEG »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles