La bourse est fermée

Cars: Flixbus met en cause la SNCF qui favoriserait Ouibus

1 / 2

Cars: Flixbus met en cause la SNCF qui favoriserait Ouibus

Leader en France, la société allemande de cars interurbains dénonce la concurrence de Ouibus qui bénéficie des moyens et des gares de la SNCF. L'Autorité de la concurrence a déjà débouté Transdev, autre rival, à ce sujet.

Sur le marché des cars interubains ouvert à la concurrence en France depuis août 2015, FlixBus domine largement. Cette société d'origine allemande a transporté 5,2 millions de passagers en 2017. Elle revendique une hausse de 60% des passagers transportés par rapport à 2016 grâce à ses 90 lignes desservant plus de 180 arrêts. Ses liaisons incluent presque autant de lignes Paris/Province (51%) que Province/Province (49%), reliant plus de la moitié des capitales régionales entre elles

En 2018, FlixBus veut encore grossir en ajoutant 50 arrêts et 80 lignes supplémentaires tout en enrichissant ses services: choix des sièges dans l'autocar à la réservation, géolocalisation des cars et offre gratuite de divertissement à bord pour les passagers qui se connectent en wi-fi.
    
Mais le directeur général de FlixBus France, Yvan Lefranc-Morin, estime que ses ambitions sont handicapées par les conditions de la concurrence sur le marché. En ligne de mire, Ouibus, filiale de la SNCF: "Ce qui se passe en France, c'est inimaginable, ce n'est jamais arrivé nulle part ailleurs", estime Yvan Lefranc-Morin. Ouibus serait favorisé par sa maison-mère. "Quand (...) vous vous arrêtez dans 50% des cas a minima dans des gares SNCF ou des infrastructures qui sont gérées d'une façon ou d'une autre par votre concurrent, c'est assez compliqué." explique le patron de Flixbus France

Outre-Rhin, la Deutsche Bahn a quitté...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi