Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,21 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +34,30 (+1,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 464,55
    +1 241,58 (+2,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 369,64
    -4,20 (-0,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    +0,77 (+0,97 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,39 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,35 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,88 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,08 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0035 (+0,28 %)
     

Carrière longue : ce que va changer la réforme des retraites

carrière longue - © Montage MoneyVox / photo Delphotostock Adobe Stock
carrière longue - © Montage MoneyVox / photo Delphotostock Adobe Stock

Le dispositif de départ anticipé pour carrière longue a été précisément le nœud des négociations entre le gouvernement et Les Républicains pour tenter de faire adopter le projet de loi portant la réforme des retraites, avant le passage du texte via le 49.3. Que prévoit la loi pour ceux qui ont commencé à travaillé avant 16, 18, 20 ou 21 ans ? Le point.

Le principe global : un allongement de 2 ans (ou presque)

Ceux qui échappent au recul de l'âge de départ. Les actifs ayant commencé à travailler (4 ou 5 trimestres cotisés) avant la fin de l'année de leurs 16 ou 18 ans pourront respectivement partir à la retraite en anticipé à 58 et 60 ans, si le texte entre en vigueur en l'état. Pour ces « carrières très longues », la situation actuelle perdure dans le sens où le dispositif « carrières longues » leur permet déjà de partir plus tôt. En revanche, la durée d'assurance requise (le nombre de trimestres à cotiser) augmente pour tout le monde, carrière longue ou non... mais une autre mesure prévue réduit l'allongement de ces « carrières très longues ». Des perdants, ou des gagnants, parmi eux ? Il faudrait des données précises par année de naissance pour y répondre... or le gouvernement n'a pas livré de chiffres précis sur l'impact des mesures retenues sur le fil au Sénat.

PUBLICITÉ

Ceux qui travailleront 2 ans de plus, même en carrière longue. Vous avez validé 4 à 5 trimestres avant la fin de l'année de vos 20 ans ? Le texte prévoit un âge de départ anticipé (par rapport à l'âge légal de 64 ans porté par ce projet) fixé à 62 ans. Là encore à condition de réunir les 172 trimestres requis (moins si vous êtes né avant 1965). De fait, sans la réforme, avoir commencé à travailler avant 20 ans permet à ce jour de partir à 60 ans : le recul est de 2 ans, comme pour le reste des actifs.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Déclaration d'impôts 2023 : ce que vous avez intérêt à corriger au plus vite (malgré la date limite dépassée)
- MonAccompagnateurRenov' : combien va vous coûter cette nouvelle obligation pour toucher MaPrimeRenov' ?
- « Pour éviter les mauvaises surprises, j'ai renoncé à la mensualisation de ma facture EDF »