La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 467,86
    -376,16 (-0,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Carrefour teste un nouveau service issu de l’univers du luxe

·1 min de lecture

Pour se faire livrer leurs courses chez Carrefour, les clients peuvent faire appel à un "personal shopper" depuis le 20 septembre grâce à une nouvelle offre mise en place par l'enseigne.

Faire ses courses relève parfois de la corvée, pour certains clients. Pour pallier cet inconvénient, Carrefour a lancé une nouvelle offre baptisée "Ok ! Market", le 20 septembre. Des salariés d’une entreprise sous-traitante, Stuart, sont payés pour faire les courses à la place des clients - parisiens et lyonnais pour le moment -, comme l’a rapporté Libre Service Actualités, jeudi 23 septembre. Contrairement aux commandes récupérables en drive, l’employé en question arpente littéralement les rayons à la place du client pour préparer sa commande et l’envoyer en livraison. Le consommateur reçoit même un appel en fin de commande pour vérifier l’absence de tout oubli.

Une application spécifique et un site dédié ont été mis en place par Carrefour pour les clients qui souhaitent faire appel au "personal shopper", un service tout droit venu du secteur du luxe. 20.000 références sont disponibles : c’est bien davantage que ce que propose l’enseigne sur son site traditionnel, qui compte entre 11 et 12.000 produits. Pour faire connaître ce nouveau service, la livraison est gratuite, mais elle devrait devenir payante à l’avenir, avec un coût d’environ 6,90 euros.

>> A lire aussi - Livraison de colis : attention à cette nouvelle arnaque

Le service cartonne en Roumanie

"Les premières commandes sont autour de 75 à 80 euros", a indiqué Alexandre Boutoille, directeur de l’hypermarché Carrefour-Auteuil, dans l’ouest parisien. Si le prix du panier moyen est inférieur à celui remarqué sur le site de livraison Carrefour, il signale (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

“L’arnaque du siècle”, le prix du verre d’eau chez McDonald’s fait débat
CAC 40, Bitcoin, Ethereum, L’Oréal, Antin, BNP Paribas… : au programme de la newsletter Momentum
Yuka condamné pour "pratiques commerciales déloyales et trompeuses" face à un fabricant de charcuterie
Energies renouvelables : face au réchauffement climatique, l’ONU annonce de nombreux projets pour un montant colossal
Pour livrer des centaines de blindés dernier cri à notre armée, cette usine de la Loire fonctionne à plein régime

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles