La bourse ferme dans 3 h 47 min
  • CAC 40

    6 222,82
    +14,24 (+0,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 985,40
    +9,12 (+0,23 %)
     
  • Dow Jones

    33 730,89
    +53,62 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,1973
    -0,0010 (-0,08 %)
     
  • Gold future

    1 747,30
    +11,00 (+0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    52 250,28
    -1 801,63 (-3,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 362,84
    -12,94 (-0,94 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,00
    -0,15 (-0,24 %)
     
  • DAX

    15 232,90
    +23,75 (+0,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 961,51
    +21,93 (+0,32 %)
     
  • Nasdaq

    13 857,84
    -138,26 (-0,99 %)
     
  • S&P 500

    4 124,66
    -16,93 (-0,41 %)
     
  • Nikkei 225

    29 642,69
    +21,70 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    28 793,14
    -107,69 (-0,37 %)
     
  • GBP/USD

    1,3774
    -0,0007 (-0,05 %)
     

Carrefour-Danone: Bompard et Faber, bon et mauvais élèves de la grande conso

·2 min de lecture

SERIE MATCH DES ENTREPRISES 3/4 - A l’aune des derniers résultats publiés par les grands groupes, la crise sanitaire aura servi de révélateur: ceux en avance dans le numérique, plus innovants ou bien implantés en Chine ont mieux résisté. Troisième épisode de notre série consacrée au crash test des fleurons français face au Covid, dédié aujourd'hui aux stratégies divergentes de Carrefour et Danone.

Violente, la a servi de révélateur quant à la solidité des grandes entreprises françaises qui ne tirent pas leur épingle du jeu de la même manière chacune dans leur secteur. Les trajectoires de Danone et Carrefour, deux leaders de la grande consommation remis sur le devant de la scène avec la crise sanitaire, représentent les deux faces d'une filière en pleine transformation.

Carrefour et Danone? Pendant des décennies, les deux fleurons français de la grande consommation ont avancé main dans la main pour conquérir le monde et les consommateurs. Mais aujourd’hui, leurs trajectoires divergent. Quand Danone a dévoilé le 19 février en données comparables pour 2020, à 23,62 milliards d’euros, celui de Carrefour, . Même effet miroir pour le résultat opérationnel, en chute de 10,9% pour l’un, quand il grimpe de 16,4% pour l’autre.

C’est pourtant la même année, en 2017, que les actionnaires de ces beaux champions nationaux ont désigné un nouveau PDG pour mener la révolution: , et . Epousant les enjeux de leur temps, l’un a fait de la transition alimentaire une priorité, tandis que l’autre a décidé de .

Cours de bourse en berne

Pourtant, quatre ans plus tard, le contraste entre leurs résultats est saisissant. Certes, la pandémie, et avec elle la fermeture des restaurants, a dopé les dépenses en grande distribution, quand elle a supprimé un débouché important pour les bouteilles d’eau Evian ou Badoit de Danone. "Nous avons surperformé le marché", assure cependant Alexandre Bompard, qui récolte les fruits d’un vaste plan de transformation lancé en janvier 2018. En trois ans, Carrefour a réalisé 3 milliards d’économies, accéléré sur l’e-commerce et les produits bios, cédé la filiale chinoise déficitaire.

Lire aussi

Emmanuel Faber? Ce n’est qu’en novembre dernier qu’il a dévoilé sa feuille de route, "Local First". Aura-t-il le temps de la mener à bien? Sur la sellette, le PDG fait face à une fronde de plusieurs actionnaires, qui réclament un changement de gouvernance et de str[...]

Lire la suite sur challenges.fr