Marchés français ouverture 1 h 15 min
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 633,46
    +391,25 (+1,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,2102
    +0,0019 (+0,16 %)
     
  • HANG SENG

    29 534,03
    +671,26 (+2,33 %)
     
  • BTC-EUR

    30 332,04
    +159,05 (+0,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    721,49
    -13,65 (-1,86 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

Carrefour - Couche Tard : Elisabeth Borne dit non, le projet interpelle

·2 min de lecture

Carrefour est-il une entreprise stratégique ? Que ferait Couche-Tard une fois aux commandes du distributeur ? Quid de la sécurité alimentaire des Français ? L'Etat français pourrait-il infléchir sa position ? Alors que le rachat envisagé de Carrefour par Couche-Tard a eu un impact retentissant dans le monde de la grande distribution et en France (où le distributeur tricolore est le premier employeur privé !), les interrogations se multiplient. Si une fusion entre les deux protagonistes ferait sens, les obstacles à un rapprochement semblent nombreux, en particulier l'hostilité affichée - du moins pour l'heure - du gouvernement.

Les actions Carrefour rechutent après leur envolée de lundi. "A priori, je ne suis pas favorable à cette opération", a en effet déclaré le ministre de l'Economie Bruno Le Maire mercredi soir sur France 5, érigeant Carrefour en "chaînon essentiel dans la sécurité alimentaire des Français, dans la souveraineté alimentaire". "Je suis favorable à ce qu'il n'y ait pas de remise en cause de l'actionnariat actuel de Carrefour et qu'il puisse poursuivre sa stratégie, donc opposée à un rachat", a complété jeudi la ministre du Travail Elisabeth Borne, qui pense "important que Carrefour soit préservé dans sa stratégie".

>> A lire aussi - Carrefour veut conquérir de nouvelles régions avec son enseigne discount Supeco

De son côté, le président du Comité stratégique des distributeurs E.Leclerc, Michel-Edouard Leclerc, s'est réjoui que le gouvernement "re-rappelle que le commerce est un vecteur essentiel de la production française". "C'est bien de se poser la question de savoir si ça reste Français ou pas", a-t-il réagi sur RTL. La prise de position du gouvernement a en revanche surpris du côté de Carrefour, qui n'a pour l'heure évoqué que des "discussions préliminaires". Auprès de l'AFP, l'entourage du groupe "s'étonne" de cette sortie jugée "prématurée", alors que les acteurs "en sont au tout début de la discussion" et que le distributeur français n'a "pas encore (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La biotech Nicox va-t-elle marquer des points en 2021 ? : le conseil Bourse du jour
Ose Immunotherapeutics veut vendre son vaccin Covid-19 en 2022, mais ce “ne sera pas trop tard”
Bruno Le Maire s'oppose au rapprochement entre Carrefour et Couche-Tard
Tesla, le soufflé spéculatif va bientôt retomber : le conseil Bourse du jour
Taux négatif: UBS abaisse le seuil de taxation des dépôts de ses clients