La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 137,31
    +316,01 (+0,93 %)
     
  • Nasdaq

    13 950,22
    +163,95 (+1,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 508,55
    -591,83 (-2,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,2038
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 621,92
    -513,81 (-1,76 %)
     
  • BTC-EUR

    45 670,80
    -1 608,75 (-3,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 267,40
    +4,44 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 173,42
    +38,48 (+0,93 %)
     

Carrefour: CA en dessous des attentes des analystes.

(CercleFinance.com) - Carrefour (Euronext: CA.NX - actualité) affiche un chiffre d'affaires TTC en 2011 de 91,5 Mds d'euros, en croissance de 0,5% à taux de changes constants, hors essence (+1,1% avec essence à taux de changes courants). Le groupe indique avoir profité du développement des marchés émergents.

Les ventes en France sont en baisse de 2,4%. En Europe (hors France) les ventes sont en recul de 4,3%. En Amérique latine, la croissance des ventes ressort à 6,8%. En Asie, la hausse des ventes est de 2,8% soutenue par l'expansion en Chine qui compense la faiblesse des ventes non alimentaires dans ce pays. Le groupe profite aussi d'une croissance des activités en Indonésie et de la poursuite du redressement à Taiwan.

Le chiffre d'affaires TTC du 4ème trimestre 2011 s'inscrit 24,2 Mds d'euros, en baisse de 0,8% à taux de changes constants, hors essence. Cette baisse est liée selon le groupe à une dégradation de l'environnement qui a affecté les ventes non alimentaires. ' Les ventes alimentaires sont globalement résistantes '.

Le groupe compte 81 Carrefour Planet à fin 2011 (dont 31 convertis au 4ème trimestre) en ligne avec le calendrier de déploiement communiqué en août dernier. 'Le plan de déploiement sur 2012 sera ajusté de manière pragmatique, pays par pays, en tenant compte des conditions macroéconomiques existantes et de notre politique sélective d'allocation des investissements (capex)' indique la direction.

' Carrefour affiche une légère croissance de ses ventes en 2011, grâce aux marchés émergents, en dépit du ralentissement de la croissance économique qui a davantage affecté les dépenses discrétionnaires au 4e trimestre. Dans cet environnement économique difficile, Carrefour concentre tous ses efforts sur l'exécution de son plan d'action en France et en Europe (Chicago Options: ^REURUSD - actualité) du sud, axé sur une politique constante de bas prix et des promotions mieux ciblées ' a déclaré Lars Olofsson, Président-Directeur Général de Carrefour.

'Dans le même temps, tout en renforçant son attention sur une gestion efficace de ses ressources et de ses coûts, Carrefour continuera le déploiement de sa stratégie multi-canal, l'élargissement de son offre de produits à marque Carrefour et son expansion dans les marchés émergents. ' précise-t-il.

Le groupe confirme l'objectif de Résultat Opérationnel Courant 2011. Il est attendu dans le bas de la fourchette comprise entre -15% et -20% par rapport à 2010 ex-Dia.

' Les chiffres du 4e trimestre viennent en effet illustrer l'aggravation de la tendance dans la plupart des pays où le groupe est présent ' indiquent les analystes d'Aurel BGC.

Le bureau d'analyse maintient son estimation d'un EBIT courant de 2200 ME, en recul de 18,6%. Aurel estime que ' l'année 2012 devrait aussi s'avérer très difficile pour le groupe compte tenu à la fois de la dégradation de l'environnement économique mais aussi des investissements nécessaires pour rattraper son retard sur son positionnement prix vis à vis de la concurrence et sur le format drive '.

Sur l'ensemble de l'année, les analystes d'Aurel BGC s'attendaient à un chiffre d'affaires TTC de 91,98 milliards, soit + 1,1% en données pro forma. En données publiées, ils visaient une baisse de plus de 9% à 24,63 milliards d'euros au 4e trimestre, soit + 1,1% en pro forma.

' Cette publication n'est pas de nature à changer le sentiment négatif sur la valeur et révèle même, de nouveaux points d'inquiétude en Asie ' indique Aurel BGC. ' L'arrivée d'un nouveau PDG pourrait éventuellement jouer le rôle de catalyseur, mais cela ne fera pas disparaître les difficultés actuelles du groupe '.

Nomura s'attendait à un chiffre d'affaires en repli de 0,2% sur le 4e trimestre, à 24,3 milliards d'euros, mais en croissance de 1,2% à taux de change constants.

En France, les analystes, anticipaient des ventes en baisse de 4,5% dans les hypermarchés au quatrième trimestre, hors essence, en raison d'un trafic en recul. Dans le reste de l'Europe, ils s'attendaient à une détérioration des performances du groupe de distribution, tandis que les pays émergents devaient afficher des chiffres contrastés, solides en Amérique Latine et moins bons en Chine.

Nomura, qui ne cache pas son scepticisme à l'égard du concept Carrefour Planet, révise à la baisse de 7% ses estimations de bénéfice par action pour 2012.

Oddo estime que le groupe français lui paraît être, avec l'allemand Metro (Other OTC: MTAGF.PK - actualité) , l'un des acteurs les plus fragiles du secteur, une nouvelle fois en 2012.

De manière générale, Oddo estime que la distribution alimentaire ne présente plus, depuis longtemps, de véritable caractère défensif et anticipe un nouveau processus de dévalorisation en 2012, du fait de l'existence de défis structurels exigeant un temps d'adaptation long.

Dans cette optique, l'analyste dit privilégier Casino (Paris: FR0000125585 - actualité) et Ahold (Milan: AH.MI - actualité) , deux groupes qui offrent selon lui de meilleures capacités de résistance grâce à leur exposition aux émergents et aux Etats-Unis.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.