La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 739,96
    -111,86 (-0,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Carole Grandjean: "Au lycée professionnel, ma boussole sera le taux d’insertion des bacheliers"

INTERVIEW EXCLUSIVE - Cette députée de la Meurthe-et-Moselle, nommée le 4 juillet ministre de l’Enseignement et de la Formation professionnels, veut atteindre un million de contrats d’apprentissage par an et profiter de cette dynamique pour réformer la voie professionnelle scolaire.

Challenges - Emmanuel Macron a fait de la réforme du lycée professionnel une priorité, c’est rare qu’un président s’intéresse à cette filière…

Carole Grandjean - C’est la première fois qu’un président porte la volonté aussi fermement de renforcer la voie professionnelle. Il y a une détermination politique d’en faire une voie de réussite au service de la jeunesse et du plein emploi. C’est aussi un symbole fort qui se traduit par la double tutelle avec le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse de , et celui du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion d’Olivier Dussopt.

Quelle sera la méthode et le calendrier de cette réforme?

Les professeurs de lycées professionnels font au quotidien un travail formidable dans les établissements. Grâce à leur action, ils amènent un lycéen sur trois jusqu’au diplôme. Malgré cela le lycée professionnel ne joue pas encore pleinement son rôle d’insertion professionnelle. Nous avons le devoir de le réformer pour le mettre davantage en lien avec tous les acteurs de l’emploi et de la formation dans les territoires et en vue de notre objectif de plein emploi. C’est un travail de longue haleine, . Pour cela, nous consulterons l’ensemble des acteurs du monde de l’éducation et du monde économique, mais aussi les collectivités régionales et nous nous appuierons sur le travail des acteurs de terrain. Les premières pistes sont sur la table et je présenterai les éléments de méthode aux partenaires sociaux dans les jours qui viennent, dans le sillage du .

Lire aussi

Quels sont les principales difficultés de cette filière selon vous?

J’en vois trois en particulier. D’une part, un taux d’insertion en entreprise trop faible, de seulement 42% pour les CAP et de 53% pour les bac pros, deux ans après l’obtention de leur diplôme par la voie scolaire. D’autre part, un niveau de décrochage scolaire bien plus élevé qu’en voie générale ou technologique. Deux-tiers des décrocheurs sont issus des filières professionnelles alors qu’ils représentent[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi