La bourse ferme dans 2 h 41 min

Carmila : Résultats du premier semestre 2020

  • Dans un contexte de crise sanitaire, une bonne résistance de l’activité de Carmila au 1er semestre et des résultats qui confirment ses atouts spécifiques
  • Un ratio LTV à 35,8% droits inclus1 sous contrôle
  • Une situation financière saine et solide qui permet d’envisager la poursuite de son activité avec sérénité
  • Un objectif de variation du résultat récurrent pour 2020 entre -14% et -18%

Regulatory News:

Au terme d’un semestre atypique marqué par les répercussions de la crise sanitaire de la Covid 19, et devant sa capacité à délivrer toutefois des résultats encourageants, Carmila (Paris:CARM) réaffirme sa confiance dans la solidité de son modèle d’affaires et affiche une situation financière saine.

«Dans un contexte de crise sanitaire aigüe et généralisée, les résultats de Carmila pour le premier semestre 2020 viennent démontrer la solidité de sa situation financière et l’efficacité de son modèle de centres de proximité ancrés dans les territoires, particulièrement adapté à la situation.

L’implication sans relâche des équipes de Carmila, a permis d’accompagner les commerçants et de préparer rapidement à leurs côtés le cadre d’une reprise d’activité dans les meilleures conditions.

Si les incertitudes de durée de fermeture et de reprise effective ont pu ainsi être levées, Carmila reste attentive à l’évolution d’un contexte de marché qui demeure sensible et entend continuer à jouer pleinement son rôle d’acteur de proximité, raison d’être de Carmila.» a affirmé Alexandre de Palmas, le Président-Directeur Général de Carmila.

Au premier semestre 2020, dans les trois pays où Carmila opère, les activités ont été touchées par la mise en place de l’état d’urgence et des mesures de confinement strictes qui ont, comme attendu, impacté les principaux indicateurs d’activité suivants :

  • Les loyers nets sont en baisse contenue de - 11,7% à périmètre courant et de - 10,1% à périmètre constant2, incluant l’annulation de 3 mois de loyers des TPE en France comptabilisés à 100% et la constitution de provisions spécifiques et excluant le résultat des négociations en cours non encore finalisées.
  • L’EBITDA sur la période est en recul et s’élève à 121,5 millions d’euros, soit - 13,7%.
  • Le résultat récurrent par action3 s’établit à 0,69 euro par action, en retrait de - 15,7%.

Au 30 juin 2020, la valeur des actifs droits inclus, s’élève à 6 219 millions d’euros, en baisse de - 3,2% à périmètre constant. Cette variation à périmètre constant est la somme de trois impacts, un impact spécifique dû à la crise sanitaire, un impact dû à la hausse des taux de capitalisation et un impact dû à la variation des loyers. Le taux de capitalisation moyen s’élève à 6,11% (+21 pbs sur 6 mois).

L’actif net réévalué de la société (EPRA Net tangible Asset) au 30 juin 2020, s’établit à 25,82 euros par action contre 27,79 euros par action au 31 décembre 2019 (- 7,1%). 5,8 millions d’actions ont été émises le 27 juillet 2020, suite au paiement en actions d’une partie du dividende 2019. Compte tenu de cet effet dilutif, l’ANR post-versement du dividende ressort à 25,22 euros, en retrait de 9,2% par rapport au 31 décembre 2019.

Le ratio Dette financière nette consolidée / Juste valeur des actifs de placement droits inclus ressort à 35,8% avant prise en compte du paiement, le 27 juillet 2020, de 72 millions de dividende 2019 en numéraire et à 37% après prise en compte dudit paiement.

Sur la base de ses résultats du premier semestre 2020 et des perspectives sur le second semestre 2020, Carmila anticipe une variation de son résultat récurrent qui s’établirait pour 2020 dans une fourchette comprise entre - 14% et - 18%. Ces perspectives sont envisagées dans l’hypothèse où aucune mesure de reconfinement ni de fermeture de sites au public n’ait lieu au second semestre 2020.

Activité du 1er semestre

Chiffres d’affaires des commerçants et indices de fréquentation

Par rapport à la même période en 2019, l’activité des commerçants a affiché une légère croissance sur les deux premiers mois du semestre à + 1,7%, en particulier sur les secteurs de l’Alimentation et Restauration (+ 4,4%) et des Services (+ 6,5%), tandis que le chiffre d’affaires du Prêt à porter était en léger recul (- 0,6%).

Au mois de juin, la réouverture totale des centres dans les 3 pays a permis de constater une reprise encourageante. En excluant le secteur de l’Alimentation et Restauration, le chiffre d’affaires des commerçants Carmila affiche au mois de juin 2020, une dynamique de reprise avec une baisse contenue qui s’établit à - 6,0% (à - 4,2% en France, - 9,8% en Espagne et -10,7% en Italie).

Le secteur de l’Alimentation et Restauration a été touché plus particulièrement et impacté par les ouvertures décalées en France et les mesures sanitaires contraignantes sur le secteur dans les 3 pays. La reprise de l’activité du secteur du Prêt-à-porter reste en retrait (- 23,5% en France, - 16,0% en Espagne, - 24,4% en Italie en juin 2020 par rapport au même mois de 2019), en partie du fait du décalage calendaire des soldes. La dynamique de reprise est par contre très forte dans le secteur de l’Equipement du Ménage qui voit son chiffre d’affaires croître significativement dans les 3 pays (à + 28,6% en France, + 12,5% en Espagne et + 18,9% en Italie).

Par ailleurs, dès leur réouverture partielle ou totale dans les 3 pays (France, Italie et Espagne), les centres commerciaux de Carmila ont affiché des taux de fréquentation encourageants. Forts de leur ancrage territorial et soutenus par la mobilisation des équipes Carmila, ces centres ont bien résisté et ont affiché une surperformance de près de 10% en France et en Espagne pour le mois de Juin 2020 par rapport au secteur*. De plus, depuis le 15 juillet 2020, date de démarrage des soldes, la fréquentation des centres Carmila en France est égale à 100% de la fréquentation pour la même période 2019.

Activité locative

Au premier semestre 2020, l’activité locative de Carmila a été marquée par deux périodes très contrastées, avec une activité très satisfaisante les deux premiers mois de la période (71 lots vacants commercialisés contre 54 lots l’année précédente), puis un fort ralentissement lors de la période de fermeture liée à la pandémie de la COVID 19. Le déconfinement dans les trois pays a ensuite permis une reprise encourageante des signatures avec 37 nouveaux baux signés depuis le 11 mai 2020.

Au total, sur l’ensemble du premier semestre, l’activité a été soutenue, avec la signature de 233 baux pour un loyer minimum garanti total de 11,3 millions d’euros, incluant la commercialisation de 132 lots vacants et de 5 locaux sur ses projets d’extension ainsi que le renouvellement de 96 baux commerciaux.

La réversion enregistrée au titre des renouvellements de la période est en moyenne de 6,3% (6,6% en France, 6,0% en Espagne et 5,6% en Italie).

Au 30 juin 2020, le taux d’occupation financier du portefeuille4 est résilient et s’établit à 95,8% contre 96,3% au 31 décembre 2019 (95,6% en France, 95,8% en Espagne et 97,9% en Italie). Cette baisse s’explique par les effets de la crise sanitaire entrainant un retard de livraison de coques pendant la période de confinement et une activité moindre des boutiques éphémères.

Les loyers nets du 1er semestre 2020 s’établissent à 147,5 millions d’euros contre 167,0 millions d’euros au 1er semestre 2019, soit - 10,1% à périmètre constant dont + 1,5% point d’indexation. Des mesures spécifiques ont été prises dans les trois pays pour minimiser les impacts liés à la crise sanitaire (cf paragraphe ci-après sur la gestion de la crise). Hors la prise en compte de ces mesures particulières, la variation des Loyers nets à périmètre constant au cours du premier semestre, est de + 0,6%.

La croissance générée par les extensions représente + 0,3% de la croissance totale. A noter l’absence d’acquisition effectuée sur la période.

La gestion de la crise sanitaire

Dans un souci d’être au plus près de de ses commerçants tout au long de la pandémie et de les accompagner dans la reprise, Carmila a mis en place très tôt des mesures visant à soutenir ses locataires et à contribuer à réduire de façon proactive, les effets de la crise.

Ainsi, Carmila a procédé à :

- une ouverture à 100% des centres pour permettre aux hypermarchés Carrefour et aux commerces essentiels d’accueillir leurs clients,
- une communication continue entre les équipes de Carmila et 100% des locataires et à de nombreuses actions de marketing digital pour préserver l’attractivité commerçante,
- une suspension de 100% des loyers et charges du second trimestre 2020 (avec une exigibilité décalée au 30 septembre 2020 en France et en Italie et au 30 juin et 31 juillet 2020 en Espagne), afin de préserver la trésorerie des locataires dans les trois pays,
- une annulation des 3 mois de loyers des TPE en France dans le sens de l’incitation des pouvoirs publics,
- une négociation au cas par cas pour les autres commerçants dans les trois pays, avec des aides potentielles en fonction de contreparties négociées avec les preneurs.

Par ailleurs, Carmila a pris également des décisions visant à préserver les ressources de la société avec :

- l’aménagement de son programme d’extension et de restructurations en cours (cf paragraphe ci-après),
- une gestion prudente de la trésorerie et des fonds propres (cf paragraphe ci-après),
- l’ajustement significatif de sa politique de dividendes au titre de 2019 dans le respect des obligations de distribution du régime des SIIC (cf paragraphe ci-après).

Point sur les négociations avec les enseignes

Afin d’accompagner les locataires face à cette crise sanitaire, des discussions ont été engagées en adaptant au cas par cas les aménagements qui pourraient être accordés en fonction de contreparties données par les locataires. Au 30 juin 2020, 23% (en nombre de baux) des négociations ont été finalisées sur les trois pays. De façon non exhaustive, ces négociations ont donné lieu en particulier à des allongements de la durée ferme des baux ainsi qu’à des renouvellements ou des signatures de nouveaux baux.

A date, l’impact total des franchises accordées rapporté au loyer annuel est de 9% pour l’ensemble des négociations finalisées ; en contrepartie, 210 baux en cours ont vu leur maturité allongée d’au moins 3 années et 80 nouveaux baux vont être signés suite à ces négociations.

Résultats du 1er semestre 2020

Les coûts de structure nets des autres produits et charges d’exploitation du 1er semestre 2020 s’établissent à 25,3 millions d’euros, en baisse par rapport au 1er semestre 2019 (- 2,3 millions d’euros). Cette amélioration est principalement due à la diminution des charges « Autres charges externes », liée en particulier à la réduction et au décalage de coûts pendant la crise sanitaire.

L’EBITDA sur la période s’élève à 121,5 millions d’euros contre 140,8 millions au premier semestre 2019, soit - 13,7%. Ce recul s’explique principalement par la baisse des revenus locatifs, notamment suite à l’abandon de revenus locatifs au second trimestre en faveur des TPE, en application de la mesure d’incitation recommandée par les pouvoirs publics et par l’augmentation des charges sur immobilier (impact des provisions pour créances irrécouvrables).

Le Résultat net récurrent (EPRA Recurring Earnings) s’établit à 93,9 millions d’euros, en repli de - 15,9% par rapport au 1er semestre 2019.

Le résultat récurrent semestriel par action à 0,69 euro par action, est en baisse de - 15,7% par rapport à l’exercice précédent.

Valorisation du patrimoine et Net Tangible Asset

La valorisation du portefeuille, droits inclus s’établit au 30 juin 2019 à 6 219 millions d’euros en baisse de - 3,1% à périmètre courant sur 6 mois.

A périmètre constant, la valeur du portefeuille baisse de - 3,2% (- 202,1 millions d’euros).

Cette variation à périmètre constant est la somme de trois impacts, un impact spécifique dû à la crise sanitaire (- 1,4%), un impact dû à la variation des taux de capitalisation (- 1,9%) et un impact dû à la variation des loyers (+ 0,1%).

Le taux de capitalisation moyen du portefeuille est en décompression de 21 points de base à 6,11%.

L’actif net réévalué de la société (EPRA Net tangible Asset4) au 30 juin 2020, s’établit à 25,82 euros par action contre 27,79 euros par action au 31 décembre 2019 (- 7,1%). 5,8 millions d’actions ont été émises le 27 juillet 2020, suite au paiement en actions d’une partie du dividende 2019. Compte tenu de cet effet dilutif, l’ANR post-versement du dividende ressort à 25,22 euros, en retrait de 9,2% par rapport au 31 décembre 2019.

Politique de dividendes

Afin de préserver ses fonds propres, et conformément à ce qui avait été annoncé le 15 juin 2020, l’Assemblée Générale de Carmila du 29 juin 2020, a approuvé le dividende proposé au titre de 2019, d’un montant de 1,00 euro par action (contre 1,50 euro par action, envisagé lors de la publication des résultats annuels le 13 février 2020) ; il a été proposé aux actionnaires une option de paiement du dividende en action qui a été souscrite à hauteur de 46,7%. Le dividende a été payé le 27 juillet 2020 et 5,8 millions d’actions ont été émises représentant 4,23% du capital.

Les fonds propres de la société ont ainsi été renforcés de 132 millions d’euros.

Endettement et structure financière

Au 30 juin 2020, le montant de la dette nette de Carmila s’élevait à 2 228,6 millions d’euros et le montant de la trésorerie disponible à 477,1 millions d’euros. Les liquidités disponibles (RCF et trésorerie disponible nette) étaient stables à 1,1 milliard d’euros. La maturité moyenne de la dette est de 4,7 ans.

Au titre de son programme de titres négociables à court terme (billets de trésorerie), Carmila avait au 30 juin 2020 un encours tiré de 248 millions d’euros dont 185 millions d’euros à échéance 2021.

En outre, en date du 26 juin 2020, Carmila a émis un placement privé obligataire d’un montant de 100 millions d’euros, avec une maturité de 9 ans et un coupon de 3,0%.

Le ratio Dette financière consolidée nette / juste valeur du patrimoine immobilier (droits inclus) est égal, au 30 juin 2020, à 35,8% avant versement du dividende et à 37,0% après versement du dividende ; ces ratios étant très largement inférieurs au seuil maximum des covenants bancaires de 55%.

Le ratio EBITDA / Coût net de l’endettement financier ressort au 30 juin 2020 à 4,9x, bien supérieur au seuil minimum contractuel des covenants bancaires de 2,0x.

Pipeline et projets en cours d’extensions et de restructurations

En raison des effets de la crise sanitaire ayant touché chacun de ses marchés, Carmila a décidé de rationnaliser la mise en œuvre de son programme d’extensions de centres commerciaux pour optimiser ses fonds propres. En conséquence, à l’exception des principaux projets en cours, le pipeline sécurisé de 17 projets de Carmila est mis en veille mais reste flexible, sa mise en œuvre pouvant être réactivée dès que les conditions seront réunies.

Deux opérations d’extension - restructuration sont en cours d’achèvement (Nice Lingostière et Cité Europe à Calais). L’investissement restant à réaliser est de 70 millions d’euros pour le centre de Nice-Lingostière et de 10,5 millions d’euros pour celui de Cité Europe (Calais).

Politique RSE et activité du premier semestre

Depuis 2019, les engagements RSE de Carmila s’expriment dans un programme d’initiatives responsables intitulé « Ici on agit ». Ce programme, qui répond aux attentes de parties prenantes de la société, réunit l’ensemble des actions à effet positif, visant à dynamiser l’économie des territoires, préserver l’environnement et engager les collaborateurs.

En juin 2020, le Conseil d’administration a créé un comité RSE qui a validé la nouvelle stratégie RSE de la société. Cette stratégie ambitieuse, reposant sur les trois piliers du programme « Ici on agit » entend inscrire Carmila de façon accélérée dans la lutte contre le changement climatique (pilier 1 pour la Planète), avec un objectif de réduction de 50% des émissions de GES d’ici 2030. De même, Carmila va poursuivre son action stratégique tournée vers l’attractivité économique des territoires (pilier 2) en développant l’offre raisonnée (locale, solidaire, éco-responsable...) et continuer d’agir pour ses collaborateurs, avec une priorité donnée à la diversité, et en particulier à l’égalité professionnelle (pilier 3).

Au cours du premier semestre 2020, de nombreux résultats ont été obtenus autour de chacun des piliers, en particulier, l’accélération de la campagne de certification des sites BREEAM avec 64% des sites certifiés à fin juin 2020 (pilier 1 pour la Planète), l’engagement pour la lutte contre les violences conjugales avec la mise en place de points d’accueil pendant la crise sanitaire (pilier 2) ou encore l’accompagnement et le maintien du lien avec les collaborateurs pendant la crise sanitaire (pilier 3).

Business development

L’innovation et l’entrepreneuriat sont au cœur des projets de Carmila, et se retrouvent aussi bien à travers les initiatives des collaborateurs, qu'à travers une activité de business development. Carmila poursuit le développement de Carmila Retail Development, dont la vocation est d’investir dans le développement de nouveaux concepts prometteurs. Carmila soutient ainsi financièrement des entrepreneurs talentueux et dynamiques qui souhaitent s'implanter dans ses centres, à l'instar du coiffeur-barbier La Barbe de Papa, du chausseur Indémodable, de l’enseigne de cigarettes électroniques Cigusto, ou encore des cliniques esthétiques Centros Ideal en Espagne.

Au 30 juin 2020, ces 4 enseignes partenaires représentent 63 boutiques ouvertes au sein du parc Carmila en France et en Espagne, pour un loyer annuel total de 2,23 millions d’euros. Ces enseignes ont également ouvert 18 boutiques chez des bailleurs tiers. Ainsi, les partenariats représentent un total de 81 boutiques en France et en Espagne.

Ces 4 enseignes prévoient 25 ouvertures supplémentaires d'ici à la fin 2020.

Carmila Retail Development ambitionne également de signer de nouveaux partenariats, avec par exemple des enseignes locales de restauration, d'équipement de la maison ou d'enseignes autour du sport afin de renforcer l'offre de ses centres et de répondre aux besoins de nouveauté de ses clients. L’enjeu est également d’être un partenaire impliqué auprès de ces entrepreneurs pour faciliter leur expansion.

Par ailleurs, grâce aux nombreux atouts dont jouissent les centres commerciaux Carmila en matière d'accessibilité, de proximité, de stationnements nombreux, gratuits et à durée illimitée, Carmila entend entamer une transition stratégique en transformant ses "centres de commerces" en "centres de vie". Dès lors, élargir son offre à des activités de services et plus particulièrement de Santé est une étape clef de sa mutation. Son ambition en la matière concerne notamment la mise en place de plus grandes pharmacies à même de développer une offre plus large sur des surfaces plus importantes, de centres de soins de premier recours, de centres de santé mono ou pluridisciplinaires voire de télémédecine. L'implantation d'autres métiers, notamment de spécialités, est également à l'étude.

La société s’adjoint ainsi les services de professionnels expérimentés et reconnus pour développer les activités de santé sur son parc. Après avoir créé, dès 2019, Pharmalley, une co-entreprise permettant à de jeunes pharmaciens titulaires talentueux d'accéder à des officines de nouvelle génération (6 opérations en cours d'agrandissement ou de transfert agrandissement), Carmila a créé en coentreprise, Dentalley, une société développant et exploitant des cabinets dentaires sous la marque Vertuo et dont Carmila détient 35,75%. La première ouverture aura lieu en novembre 2020 sur le centre d'Athis-Mons en Essonne, avec une ambition d'ouverture de 50 sites en l'espace de 5 ans. Les meilleures références de la profession accompagnent Dentalley dans le développement de cette activité.

Enfin, Carmila développe une activité de foncière d’antennes, à travers sa filiale Lou5G, propriétaire de terrains sur lesquels les opérateurs télécoms peuvent implanter des antennes après signature d’un bail locatif. L’activité, née en 2019, s’est professionnalisée et structurée par la signature d’un contrat cadre avec chacun des 4 opérateurs nationaux. Près de 130 antennes ont été commercialisées (sous conditions suspensives) générant un loyer annuel de 1,5 millions d’euros. Le premier semestre 2020 a été marqué par la levée des conditions suspensives de 40 baux, générant un loyer annuel de 400 milliers d’euros, ainsi que par la structuration d’une équipe dédiée. Au-delà de son activité de location de fonciers auprès d’opérateurs de téléphonie, Lou5G se prépare à construire des pylônes afin d’apporter aux opérateurs un service complet. Carmila participe ainsi à l’ambition nationale de réduire la fracture numérique, en se joignant aux objectifs gouvernementaux de couverture des zones blanches, d’amélioration de la 4G et de préparation à l’arrivée de la 5G.

Perspectives

Le 2 avril 2020, Carmila a indiqué que la crise sanitaire rendait difficile l’estimation des résultats 2020 tels qu’indiqués lors de la publication de ses résultats annuels le 13 février 2020.

Sur la base de ses résultats du premier semestre et des perspectives sur le second semestre 2020, Carmila anticipe une variation de son résultat récurrent qui s’établirait pour 2020 dans une fourchette comprise entre -14% et -18%. Ces perspectives sont envisagées dans l’hypothèse où aucune mesure de reconfinement ni de fermeture de sites au public n’ait lieu au second semestre 2020.

Principaux résultats

    

En milliers d’euros

 

30 juin 2020

 

30 juin 2019

 

% variation
2020/2019

Revenus locatifs

 

163 578

 

178 930

 

-8,6%

Loyers nets

147 457

166 962

-11,7%

EBITDA

 

121 539

 

140 760

 

-13,7%

 

Résultat net part du Groupe

 

-126 700

 

26 883

 

-571,3%

 

EPRA Earnings

 

91 222

 

111 643

 

-18,3%

Résultat récurrent (EPRA Recurring Earnings)

93 948

111 660

-15,9%

Données par action (en euros), totalement dilué

 

 

 

 

 

 

BNPA par action

 

-0,93

 

0,20

 

-565,0%

Résultat récurrent par action

 

0,69

 

0,82

 

-15,7%

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En millions d’euros

 

30 juin 2020

 

31 décembre
2019

 

% variation
2020/2019
(6 mois)

Valorisation du portefeuille (droits inclus)

 

6 219

 

6 422

 

-3,1%

NTA EPRA (en euros par action)

 

25,82

 

27,79

 

-7,1%

Faits marquants

  • Plan de succession du Président-Directeur Général

Lors du Conseil d’administration du 16 juin 2020, Monsieur Alexandre de Palmas, Président Directeur-Général de Carmila, a informé ses membres de sa décision d’accepter les fonctions de directeur exécutif de Carrefour Espagne à compter du 1er juillet 2020. En conséquence, le Conseil d’administration, a chargé son Comité des Nominations et des Rémunérations, de lancer un processus de sélection en vue de la succession de M. Alexandre de Palmas. Celui-ci continuera, jusqu’au terme de ce processus, à assurer le management de la Société aux cotés de Messieurs Géry Robert-Ambroix et Sébastien Vanhoove, Directeurs Généraux Délégués.

  • Assemblée Générale

En date du 29 juin 2020, l’Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire des actionnaires a notamment approuvé :

- l’inscription de sa raison d’être dans les statuts de la société,
- le dividende proposé au titre de l’exercice 2019 d’un montant de un (1) euro. L’Assemblée a décidé de proposer aux actionnaires une option de paiement du dividende en actions.

Le dividende ordinaire au titre de l’exercice 2019 (fixé à 1,0 € par action) a été détaché le 2 juillet 2020 et mis en paiement le 27 juillet 2020, date à laquelle le dividende en actions a été également livré.

Calendrier Financier

23 octobre 2020 (après clôture des marchés) : Activité du troisième trimestre 2020

*******

La présentation des résultats du 1er semestre 2020 de Carmila sera retransmise en direct ce jour à 14h30 (heure de Paris) sur le site de Carmila ( www.carmila.com).

Les slides de présentation seront disponibles à l’issue du webcast.

Une version différée de ce webcast sera ensuite mise en ligne dans le courant de la journée.

Avertissement

Certaines déclarations figurant dans ce document ne se rapportent pas à des faits historiquement avérés, mais constituent des projections, estimations et autres données à caractère prévisionnel basées sur l’opinion des dirigeants. Ces déclarations traduisent les opinions et hypothèses qui ont été retenues à la date à laquelle elles ont été faites. Elles sont sujettes à des risques et incertitudes connus et inconnus à raison desquels les résultats futurs, la performance ou les événements à venir peuvent significativement différer de ceux qui sont indiqués ou induits dans ces déclarations.

Nous vous invitons à vous référer au Document d’enregistrement universel de Carmila le plus récent déposé auprès de l’Autorité des marchés financiers pour obtenir des informations complémentaires concernant ces facteurs, risques et incertitudes. Carmila n’a aucunement l’intention ni l’obligation de mettre à jour ou de modifier les déclarations à caractère prévisionnel susvisées. Carmila ne peut donc être tenue pour responsable des conséquences pouvant résulter de l’utilisation qui serait faite de ces déclarations.

A propos de Carmila

Carmila a été créée par Carrefour et de grands investisseurs institutionnels en vue de transformer et valoriser les centres commerciaux attenants aux magasins Carrefour en France, Espagne et Italie. Au 30 juin 2020, son portefeuille était constitué de 215 centres commerciaux en France, Espagne et Italie, leaders sur leur zone de chalandise, et valorisés à 6,2 milliards d’euros. Animées par une véritable culture commerçante, les équipes de Carmila intègrent l’ensemble des expertises dédiées à l’attractivité commerciale : commercialisation, marketing digital, specialty leasing, direction de centre et asset management.

Carmila est cotée au compartiment A sur Euronext-Paris sous le symbole CARM. Elle bénéficie du régime des sociétés d’investissements immobiliers cotées (« SIIC »).

Le 18 septembre 2017, Carmila intégrait les indices FTSE EPRA/NAREIT Global Real Estate (EMEA Region).

Le 24 septembre 2018, Carmila intégrait les indices Euronext CAC Small, CAC Mid & Small et CAC All-tradable.

_______________
1 Avant versement de la part en numéraire du dividende 2019.
2 Evolution des loyers nets entre le 1 semestre 2019 et le 1er semestre 2020.
3 Résultat EPRA retraité d’éléments non récurrents détaillés dans l’annexe au présent communiqué de presse. Calculé sur un nombre moyen d’actions sur la période, totalement dilué.
*Panel Quantaflow/Procos pour la France et panel Footfall pour l’Espagne.
4 Excluant 1,8% de vacance stratégique.
5 NTA est le nouvel indicateur EPRA qui correspond à la NAV EPRA : vision de l’Actif Net Réévalué hors droit excluant la juste valeur des instruments financiers et l’impact des impôts différés

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20200729005928/fr/

Contacts

Investisseurs et analystes
Florence Lonis– Secrétaire Générale
florence_lonis@carmila.com
+33 6 82 80 15 64

Presse
Morgan Lavielle - Directeur Communication
morgan_lavielle@carmila.com
+33 6 87 77 48 80