La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    28 912,42
    -466,40 (-1,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Carlos Ghosn visé par une plainte pour ses sociétés aux Pays-Bas

·1 min de lecture

Carlos Ghosn va-t-il devoir face à de nouveaux ennuis ? La question se pose après des informations auxquelles ont eu accès nos confrères de Libération. Selon eux, une actionnaire du groupe Renault-Nissan, qui avait déjà porté plainte il y a quelques mois, aurait récidivé la semaine passée auprès du parquet de Nanterre. Cette fois-ci, elle vise le groupe pour "présentation de comptes sociaux inexacts" et "non-respect des seuils de consolidation des comptes sociaux d'une filiale". Selon nos confrères, elle viserait principalement l'ancien PDG Carlos Ghosn ainsi que d'autres cadres ou administrateurs du groupe comme Thierry Bolloré, Marc Ladreit de Lacharrière et Philippe Lagayette. À savoir tous ceux qui travaillaient dans le groupe Renault avant l'arrivée de Luca de Meo.

Dans le viseur de la plaignante, la structure Nissan BV (aussi appelée RNBV) installée aux Pays-Bas et financée à parts égales par Renault et Nissan. Une société qui avait déjà alerté les enquêteurs, que ce soit en France ou au Japon. D'après Libération, deux informations judiciaires ont déjà été ouvertes, la première à Nanterre ciblant des flux financiers de 11 millions d'euros, et l'autre, ouverte par le PNF (Parquet national financier), afin de faire la lumière sur des honoraires qu'auraient perçus Rachida Dati et Alain Bauer. Cette information judiciaire avait été ouverte à la suite de la plainte… de cette même actionnaire.

>> A lire aussi - Affaire Carlos Ghosn : les enquêteurs français se rendront au Liban (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un mystérieux actionnaire dit posséder 5% d'Atos, la société dépose plainte auprès du PNF
Des travailleurs sans-papiers d'une filiale de La Poste manifestent pour dénoncer leurs conditions de travail
Hydrogène : une usine de piles bientôt sur l’ex-site Ford de Bordeaux
Après l’incendie à Strasbourg, OVHcloud (OVH) veut faire profiter tous ses clients de sauvegardes automatiques
Le patron d’Office Depot France va retirer son offre d’achat, coup dur pour l'emploi ?