La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 765,52
    -30,23 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 080,15
    -27,87 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,71 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 782,10
    +21,40 (+1,22 %)
     
  • BTC-EUR

    43 646,32
    -4 413,23 (-9,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,22
    -0,28 (-0,42 %)
     
  • DAX

    15 169,98
    -93,13 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 122,32
    -6,89 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,85 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,24 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3235
    -0,0067 (-0,50 %)
     

Comment Carlos Ghosn faisait avaler sa rémunération à son conseil

·2 min de lecture

Un expert en "packages" visant à maximiser les salaires des grands patrons, révèle ses secrets dans un livre sous titré. Son témoignage sur les séances du comité des rémunérations du conseil de Renault du temps de Carlos Ghosn est saisissant.

Un expert en rémunération de grands patrons balance! Non, il n’a pas le profil d’un électeur de La France insoumise et n’a sans doute jamais rencontré le député ou la journaliste , les contempteurs médiatiques parfois incontrôlés des dérives patronales.

Le sage Charles Henri Le Chevalier est lui tout en contrôle. Mais il se lâche tout de même beaucoup dans Les Rémunérations des grands patrons, halte à la démesure ! (éd. Manitoba). L’ouvrage est très documenté, avec des cas détaillés sur les montages pratiqués dans le passé dans des entreprises comme Renault, Valeo, Vallourec, Société générale, L’Oréal…

Les "packages" secrets

Pendant des décennies, le a élaboré des "packages", un terme désigne qui désigne des systèmes légaux qui permettent de maximiser les revenus des dirigeants d'entreprise tout en leur permettant souvent de bénéficier d'une fiscalité douce. Ces montages permettent aussi parfois à ces patrons d'assurer leurs vieux jours, bien après qu'ils aient quitté leur employeur. Pire, il peuvent parfois les mettre à l'abri des aléas du monde des affaires, prévoyant à l'avance leur indemnité de départ, ou déconnectant la partie variable des critères de réussite objective de la stratégie mise en place.

Témoignage de repenti

Le Chevalier, sorte de "repenti", a donc imaginé et mis en place pendant des décennies des montages visant à doper les revenus des patrons. Et ce au sein de structures spécialisées internationales, souvent discrètes, comme Hay Management ou Willis Towers Watson. Son témoignage est affligeant. En 2009, par exemple, il recommande à Valeo de ramener le salaire du PDG à un million d’euros avec des bonus "en phase avec le marché". Las, "la DRH ne voulut pas entendre parler de ces suggestions, et m’invita à modifier le rapport". A l’arrivée, ledit PDG, , quitta le groupe avec un chèque de 3,2 millions... puis l’humiliation d’un jugement lui ordonnant de rembourser ces indemnités.

Un désastre, parmi d’autres, pour l’image du patronat. Des histoires [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles