La bourse ferme dans 16 min
  • CAC 40

    5 570,54
    -0,75 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 516,62
    +4,72 (+0,13 %)
     
  • Dow Jones

    29 872,47
    -173,77 (-0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1910
    -0,0009 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 808,30
    +2,80 (+0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    14 283,75
    -803,82 (-5,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    332,12
    -38,40 (-10,36 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,01
    -0,70 (-1,53 %)
     
  • DAX

    13 304,15
    +14,35 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    6 359,72
    -31,37 (-0,49 %)
     
  • Nasdaq

    12 094,40
    +57,62 (+0,48 %)
     
  • S&P 500

    3 629,65
    -5,76 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    26 537,31
    +240,45 (+0,91 %)
     
  • HANG SENG

    26 819,45
    +149,70 (+0,56 %)
     
  • GBP/USD

    1,3330
    -0,0052 (-0,39 %)
     

Caricatures de Mahomet: Macron dénonce sur Al Jazeera des "manipulations" de ses propos

Cy.C
·1 min de lecture
Emmanuel Macron à l'Elysée.  - Ludovic Marin
Emmanuel Macron à l'Elysée. - Ludovic Marin

Emmanuel Macron a dénoncé ce samedi des "manipulations" autour de ses propos sur les caricatures de Mahomet, venant "parfois de dirigeants politiques et religieux" qui ont laissé penser que ces dessins seraient "une émanation du gouvernement français" contre l'islam.

"Les réactions du monde musulman ont été dues à beaucoup de mensonges, et au fait que les gens ont cru comprendre que moi, j'étais favorable à ces caricatures", affirme le chef de l'Etat dans un entretien à Al Jazeera. Au cours de l'entretien, Emmanuel Macron rappelle ainsi que les caricatures ne sont pas le fait de l'Etat mais de médias indépendants.

"Je suis favorable à ce qu'on puisse écrire, penser, dessiner librement dans mon pays parce que je pense que c'est important, que c'est un droit, ce sont nos libertés", ajoute-t-il.

Le chef de l'Etat avait défendu le droit à la caricature lors de l'hommage national à Samuel Paty, tué après avoir montré des caricatures de Mahomet, provoquant la colère d'une grande partie du monde musulman, qui ont notamment appelé au boycott des produits français. Des manifestations ont pris pour cible Emmanuel Macron, piétinant ses portraits ou brûlant ses effigies.

Article original publié sur BFMTV.com