La bourse ferme dans 4 h 1 min
  • CAC 40

    6 482,89
    -7,11 (-0,11 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 713,18
    -2,19 (-0,06 %)
     
  • Dow Jones

    32 774,41
    -58,13 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0250
    +0,0032 (+0,32 %)
     
  • Gold future

    1 805,70
    -6,60 (-0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    22 580,67
    -423,42 (-1,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    538,33
    -19,02 (-3,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,84
    -1,66 (-1,83 %)
     
  • DAX

    13 553,67
    +18,70 (+0,14 %)
     
  • FTSE 100

    7 490,42
    +2,27 (+0,03 %)
     
  • Nasdaq

    12 493,93
    -150,53 (-1,19 %)
     
  • S&P 500

    4 122,47
    -17,59 (-0,42 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    19 610,84
    -392,60 (-1,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2104
    +0,0028 (+0,23 %)
     

Carburants : la remise de 18 centimes sera-t-elle finalement prolongée et augmentée ?

Un accord serait sur le point d'être conclu entre le gouvernement et l'exécutif sur le carburant dans le cadre des mesures en faveur du pouvoir d'achat. Selon les informations du Point, mardi 19 juillet, le ministre de l'Économie et des Finances, Bruno le Maire, serait ainsi prêt à prolonger la mesure de réduction de 18 centimes par litre sur le carburant jusqu'à la fin de l'année. Un dispositif qui coûterait environ 800 millions d'euros par mois, selon Bercy.

Selon nos confrères, les députés républicains souhaiteraient également voir le montant de cette ristourne augmenter. "On peut probablement aller vers un soutien qui se rapproche d'un prix de 1,50 euro par litre, a indiqué la vice-présidente LR de la commission des Finances, Véronique Louwagie, qui estime que la remise de 18 centimes est dépassée. Il faut que chacun fasse un pas." La députée a ainsi déposé un amendement en ce sens "avec une demande de soutien de 40 centimes", mais "les discussions ont évolué et se poursuivent sur une base de 30 centimes dès septembre, avec une dégressivité jusqu’au 31 décembre".

En revanche, les députés LR se sont fermement opposés à l'indemnité carburant pour les Français modestes utilisant leur voiture pour aller travailler. Cette disposition est inscrite dans le projet de loi de finances rectificative (PLFR), dont l'examen en séance plénière est programmé jeudi matin. "Le dispositif ne nous convient pas. C'est une usine à gaz qui dépend des revenus, du nombre de kilomètres et de la possession (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les ventes de voitures essence et diesel s'effondrent en Europe
Quand et comment modifier son contrat d'assurance auto ?
Loi pouvoir d’achat : rouler avec de l’huile de friture ? Les députés vont en débattre
Essai Citroën C5 X hybride : 5 raisons de l’acheter, 5 raisons d’hésiter
Les prix des carburants en baisse pour la troisième semaine d'affilée

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles