La bourse ferme dans 3 h 18 min
  • CAC 40

    7 213,27
    +93,44 (+1,31 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 266,10
    +56,95 (+1,35 %)
     
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • EUR/USD

    1,0772
    +0,0054 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 893,20
    +2,50 (+0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    21 105,17
    -525,27 (-2,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    523,70
    -13,19 (-2,46 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,12
    -0,35 (-0,45 %)
     
  • DAX

    15 613,39
    +201,34 (+1,31 %)
     
  • FTSE 100

    7 948,86
    +63,69 (+0,81 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,35
    -22,11 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    21 624,36
    +340,84 (+1,60 %)
     
  • GBP/USD

    1,2163
    +0,0093 (+0,77 %)
     

Carburant : les Français se ruent sur les stations-service en prévision de la grève

Total

Les automobilistes sont déjà prévoyants. Jeudi 19 janvier, tous les syndicats à l'unisson ont appelé les Français à se mobiliser pour protester contre le projet de réforme des retraites du Gouvernement. Si le pays pourrait être bloqué, les principaux syndicats du pétrole (CGT Total, CGT ExxonMobil et CGT Petroineos) ont d'ores et déjà appelé à plusieurs grèves dans les prochaines semaines, avec une de vingt-quatre heures le 19 janvier, une autre de quarante-huit heures le 26 janvier et une autre de soixante-douze heures à partir du 6 février qui sera reconductible. Vendredi, sur Franceinfo, la ministre de la Transition énergétique avait appelé les Français à ne pas céder à la panique et à ne pas se ruer sur les pompes, car "il n'y a pas de raffinerie en grève" et les stocks ont été largement reconstitués depuis octobre.

Mais cela n'empêche pas les Français d'avoir peur pour les semaines à venir, comme le souligne Le Parisien. En Île-de-France, des stations-service sont déjà prises d'assaut : "On a deux fois plus de monde que d'habitude, ça n'arrête pas", confie un gérant du Val-d'Oise à nos confrères. "La plupart des gens anticipent une galère éventuelle." Même si certains n'en ont pas forcément besoin dans l'immédiat, ils anticipent pour ne "pas être pris de court" comme la dernière fois. Et les files d'attente s'allongent dans les stations, souvent pour des petits pleins de dix à trente euros. Si dans cette station du Val-d'Oise, il a manqué de sans-plomb 95 et 98 pendant quelques (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Nids de poule, caméras et ascenseur en panne... les tarifs augmentent quand même dans ce parking
Indemnité carburant : voici les modalités pour en bénéficier dès ce lundi
Tesla : le constructeur baisse les prix de ses voitures, son titre chute en bourse
ZFE : on distribue les dérogations mais on oublie les plus modestes !
Bonus covoiturage : vous pouvez en bénéficier même si vous avez déjà utilisé Blablacar, Karos ou Klaxit par le passé