La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    +5,60 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 398,00
    -177,51 (-0,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,84
    +0,70 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,46
    +2,70 (+2,55 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2103
    -0,0072 (-0,59 %)
     

Carburant trop cher : les camping-cars rouleront moins, cet été

Malgré la fin de la crise sanitaire qui les incite à franchir les frontières, les camping-caristes rouleront moins loin, cet été, du fait des prix des carburants. L’alternative ? Un jour peut-être, la voiture électrique pourra s’atteler à une caravane lestée de ses propres batteries.

Visiblement, la combinaison mortifère de la hausse des prix des carburants, de l’inflation, des pénuries de matières premières et de l’allongement des délais de livraison ne suffit pas à effacer l’euphorie née de la levée des contraintes sanitaires et de l’ouverture des frontières. Car les Français veulent rouler — à tout prix. L’an dernier, les conséquences de la crise sanitaire incitaient un : plus de 100.000 de ces maisons sur roues étaient immatriculées en l’espace de 12 mois. Du jamais-vu, avec une hausse de 23 % sur un an (voire 49 % pour les vans aménagés moins onéreux).

Jamais autant de Français n’ont acquis un camping-car que l’an dernier : forcément, ils veulent en profiter cet été

Forcément, il brûle à tous ces camping-caristes de se lancer sur les routes pour profiter de la levée des dernières restrictions sanitaires. Seul frein à cet enthousiasme, la hausse du prix du carburant, dont “82 % estiment qu'elle représente un frein pour leurs déplacements”, révèle la récente enquête d’opinion conduite par Camping-Car Park auprès de 4.000 camping-caristes. Plus de la moitié des sondés envisagent de “rester plus longtemps sur la même aire d’accueil”, quand 41 % ont prévu de faire “moins d’étapes”, et 16 % de rester dans leur région de résidence.

L’inflation des prix ne suffit pas toutefois à décourager tous les camping-caristes de franchir les frontières de notre pays. S’ils étaient 98 % l’an dernier à passer leurs vacances en France, ils ne devraient plus être que 82 % cet été. Une proportion remarquablement élevée quand on sait avec quelle voracité le moteur de ces maisons sur roues peut avaler le carburant (de 10 litres à 30 litres aux cent kilomètres en moyenne, suivant le dénivelé et la vitesse).

A titre de comparaison, la hausse des prix des carburants aura un “impact significatif” sur le choix de leur destination de seulement 39 % des Français qui se contenteront de leur voiture pour voyager cet été (source : sondage YouGov pour Bip&Go). Ils sont pou[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles