La bourse ferme dans 2 h 26 min
  • CAC 40

    6 573,96
    +4,01 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 791,13
    +1,51 (+0,04 %)
     
  • Dow Jones

    33 912,44
    +151,39 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0155
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    -10,00 (-0,56 %)
     
  • BTC-EUR

    23 587,99
    -216,89 (-0,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    569,99
    -20,77 (-3,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,47
    +0,06 (+0,07 %)
     
  • DAX

    13 840,33
    +23,72 (+0,17 %)
     
  • FTSE 100

    7 551,63
    +42,48 (+0,57 %)
     
  • Nasdaq

    13 128,05
    +80,87 (+0,62 %)
     
  • S&P 500

    4 297,14
    +16,99 (+0,40 %)
     
  • Nikkei 225

    28 868,91
    -2,87 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    19 830,52
    -210,34 (-1,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,2059
    +0,0000 (+0,00 %)
     

Le captage du CO2, un atout pour atteindre nos objectifs climatiques

« Le stockage du CO2, c’est bien. La sobriété, c’est encore mieux. » C’est ce que nous confiait Pierre Toulhoat, retraité de son poste de directeur scientifique du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) et membre de l’Académie des Technologies, il y a plus d’un an déjà. Alors qu’il décryptait pour nous les enjeux de celui que les experts appellent le CSC – pour captage et stockage géologique du carbone.

« Le stockage du CO2, c’est bien. La sobriété, c’est encore mieux »

Il abordait tout particulièrement l’étape du stockage. Sa spécialité. Et aujourd’hui, c’est Florence Delprat-Jannaud, la responsable du programme CSC de l’IFP Énergies nouvelles (IFPEN), qui nous le confirme. « Les technologies CSC ne doivent en aucun cas nous détourner de l’essentiel : l’efficacité et la sobriété. » Avec elle, nous allons plus précisément aborder la question du captage du dioxyde de carbone (CO2). Sa spécialité à elle.

Pourquoi ? D’abord parce qu’en ce début d’année 2022, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) a relancé l’urgence de déployer ces technologies. Annonçant que nous n’étions désormais plus en position de nous en passer, si nous espérons toujours limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C. Ensuite parce que quelques géants de la Tech viennent de lancer l’initiative Frontier, une garantie de marché qui vise à accélérer le développement de technologies de captage du carbone en garantissant la demande future pour celles-ci.

« Il existe déjà des technologies qui fonctionnent bien », nous assure Florence Delprat-Jannaud. Elle veut parler surtout de solutions qui permettent de capter le CO2 dans les fumées des usines. Celles de l’industrie lourde, qui ne dispose pas, pour l’instant, de technologies de substitution pour réduire son empreinte carbone.

Le captage sur les fumées « post-combustion » permet d’obtenir un CO2 pur à 99,7 %. © Mike Mareen, Adobe Stock
Le captage sur les fumées « post-combustion » permet d’obtenir un CO2 pur à 99,7 %. © Mike Mareen, Adobe Stock

Des technologies de captage de CO2 existent déjà

« Le captage sur les...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles