Marchés français ouverture 3 h 11 min

Capgemini réussit à prendre le contrôle d’Altran

Capgemini réussit son OPA sur Altran avec 53,57% du capital collecté, annonce l'AMF. La SSII remporte la première partie de son pari, mais ne peut profiter tout de suite de sa position, car il doit attendre la décision de la cour d'appel de Paris sur la validité du visa donné par l'AMF à son OPA. Dans l'attente de cette décision, Capgemini a promis de ne pas exercer ses droits d'actionnaire majoritaire, et de laisser intactes les structures de gouvernance d'Altran. La cour d'appel de Paris a légalement jusqu'au 24 mars pour se prononcer sur la validité du recours contre le visa donné par l'AMF à l'opération, déposé par l'Association de défense des actionnaires minoritaires (Adam).

Si le visa est validé, Capgemini sera enfin pleinement actionnaire majoritaire d'Altran, et pourra commencer à rechercher les synergies commerciales et opérationnelles désirées. Mais Capgemini a affirmé qu'il s'abstiendrait pendant 18 mois de tenter de prendre le contrôle total d'Altran en renchérissant son prix. "Nous n'engagerons pas de fusion avec un prix supérieur à 14,5 euros pendant les 18 prochains mois", a indiqué Paul Hermelin. A noter que dans le cas d'une décision judiciaire favorable, Capgemini s'est engagé à relancer brièvement son offre d'achat à 14,5 euros, pour séduire les actionnaires indécis. Pas sûr qu'ils vendront toutefois : certains essaieront peut-être d'attendre, au besoin jusqu'à 18 mois, pour forcer Capgemini à payer une prime pour atteindre son objectif ultime, 100% d'Altran.

>> A lire aussi - Altran : le fonds Elliott juge l'OPA encore moins attractive, Capgemini réplique !

Si la justice ne valide pas le visa de l'AMF, Capgemini restituera les titres Altran à tous les actionnaires qui le souhaitent. Ensuite, selon les indications qu'il a données, il redéposera une offre à 14,5 euros, en prenant en compte les observations de la justice. Si la nouvelle OPA échoue - éventualité peu probable - Capgemini cherchera ailleurs une opportunité de se renforcer dans la technologie

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier : ces scandaleux loyers de chambres de bonnes que personne n’arrive à limiter
Hausse du minimum de retraite : pourquoi les fonctionnaires n’ont pas intérêt à en profiter dès 2025
Coronavirus : faut-il s’inquiéter des colis Amazon et AliExpress ?
Carte grise 2020 : combien allez-vous la payer, région par région
“L’or et l’argent profitent des taux bas et des craintes sur le dollar et la dette”