Marchés français ouverture 1 h 11 min
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,63 (-1,50 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,95 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    29 663,50
    +697,49 (+2,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,2095
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    29 347,06
    +366,85 (+1,27 %)
     
  • BTC-EUR

    37 985,45
    +491,68 (+1,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    917,19
    -15,95 (-1,71 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     

Capgemini et OVH s’allient pour proposer un cloud souverain

·2 min de lecture

Capgmini et OVHcloud annoncent aujourd'hui une alliance pour proposer une solution cloud souveraine. Les Etats européens cherchent à s'affranchir de la dépendance vis à vis des Etats-Unis. Mais la solution proposée laisse encore des zones d'ombre.

OVHcloud et Capgemini annoncent ce mardi 16 février la signature d’un accord mondial pour la mise en place d’une solution de cloud souverain. Cet accord se situe dans le cadre de l’alliance européenne sur les données industrielles et dans les projets européens d’intérêts communs. En clair, les deux entreprises françaises s’allient pour proposer une solution de cloud souverain, associant l’expérience des serveurs d’OVH et celle de la protection des données de Capgemini. Elles vont offrir des services disponibles partout dans le monde à travers une informatique en nuage, "un cloud public, privé et hybride, sécurisé de bout en bout" indique le communiqué des deux entreprises. L’objectif est d’exploiter les normes du .

Protéger les données personnelles

La mise en place d’un cloud souverain européen répond à la volonté de la France de protéger ses données publiques et d’empêcher qu’elles soient hébergées hors d’Europe sur des serveurs appartenant à des entreprises soumises au droit américain. L’an dernier, , autrement dit les données de santé de 67 millions de Français ont été confiées à une entreprise américaine. La Cnil avait exprimé les plus grandes réserves sur le fait de transmettre de telles données à une société répondant à l’obligation de les fournir aux autorités américaines en cas de demande.

Lire aussi

Encore des zones d'ombre

La mise en place d’un projet de cloud souverain européen peut paraître une bonne réponse. Mais les entreprises, qu’elles soient françaises, européennes ou américaines, sont indifféremment soumises à l’extraterritorialité du droit américain sitôt qu’elles utilisent le dollar ou qu’elles sont implantées aux Etats-Unis. La sûreté des données passe par un système de chiffrement efficace. Mais OVHCloud et Capgemini n’ont pas donné d’information sur le système de chiffrement qui sera utilisé. S’il s’agit d’un système américain, rien ne garantit que des autorités étrangères n’aient pas des moyens d’accéder aux données. Enfin, une entreprise p[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi