Marchés français ouverture 11 min
  • Dow Jones

    29 872,47
    -173,77 (-0,58 %)
     
  • Nasdaq

    12 094,40
    +57,62 (+0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    26 537,31
    +240,45 (+0,91 %)
     
  • EUR/USD

    1,1943
    +0,0024 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    26 778,32
    +108,57 (+0,41 %)
     
  • BTC-EUR

    14 791,40
    -296,16 (-1,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    343,87
    -26,64 (-7,19 %)
     
  • S&P 500

    3 629,65
    -5,76 (-0,16 %)
     

Capacitivo, un tissu intelligent qui reconnaît tout ce qui est posé sur une table

Edward Back, Journaliste hi-tech
·2 min de lecture

Les textiles interactifs ne sont pas complètement nouveaux, mais jusqu’à présent le développement s’est concentré sur une utilisation « explicite », c’est-à-dire en tant que simple système de commande d’un autre appareil. Des chercheurs de chez Microsoft travaillent actuellement sur un tissu intelligent, capable de reconnaître les objets posés dessus. Ils ont publié leurs résultats dans un article présenté à la conférence UIST 2020.

Baptisé Capacitivo, le tissu contient une grille de 12 par 12 capteurs capacitifs. Le système est capable de reconnaître de nombreux objets comme la nourriture, la vaisselle, et les éléments en plastique ou papier. De plus, Capacitivo peut différencier plusieurs types de fruits, comme le kiwi, l’avocat et le pamplemousse. Il permet même de distinguer des liquides dans un verre, comme de l’eau chaude, de l’eau froide, du cola ou du lait. Le système n’est toutefois pas capable de reconnaître les objets métalliques ou ceux ayant une permittivité faible, comme les livres et cartes bancaires.

Les chercheurs de chez Microsoft montrent le fonctionnement du tissu intelligent Capacitivo. © Microsoft

Une nappe qui vous rappelle d’arroser les plantes

La fabrication est peu coûteuse, puisque les capteurs sont créés avec un tissu conducteur collé sur un substrat non conducteur en coton à l’aide d’un simple fer à repasser. Les capteurs sont découpés en rangées et l’excédent de la couche retirée, puis reliés en colonnes grâce à un fil conducteur et une machine à coudre. Le tout est relié à un circuit électronique qui traite les signaux grâce à une intelligence artificielle. L’appareil utilise les forêts aléatoires pour reconnaître les objets, une technique d’apprentissage automatique particulièrement adaptée aux appareils peu puissants. Les chercheurs ont ainsi obtenu un taux de reconnaissance de 94,5 % pour les objets utilisés dans leurs essais.

Les chercheurs imaginent déjà de nombreux usages. Capacitivo pourrait suggérer des recettes basées sur les...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura