Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 441,54
    -411,32 (-1,06 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,58
    -99,30 (-0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    38 556,87
    -298,50 (-0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0804
    -0,0057 (-0,53 %)
     
  • HANG SENG

    18 477,01
    -344,15 (-1,83 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 219,73
    -1 116,48 (-1,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 446,66
    -38,03 (-2,56 %)
     
  • S&P 500

    5 266,95
    -39,09 (-0,74 %)
     

Cannes 2023 : des collages un peu partout dans la ville dénoncent le patriarcat

©Instagram tapis rouge colère noire

Alors que la 76ème édition du Festival de Cannes bat son plein, des collages dénonçant de nombreux problèmes au sein de l’événement sont visibles un peu partout dans la ville.

La 76ème édition du Festival de Cannes fait beaucoup parler. Outre les stars, le glamour et les paillettes, l'événement a lieu alors que depuis quelques mois un #metoocinéma bouscule le milieu. Quelques jours avant le début des festivités, l’actrice Adèle Haenel a d’ailleurs confirmé son retrait du cinéma. Dans une lettre ouverte publiée sur « Telerama », elle expliquait son choix et dénonçait « la complaisance du métier vis-à-vis des agresseurs sexuels », trois ans après son coup d’éclat à la cérémonie des César. Elle n’a pas non plus hésité a pointé du doigt le Festival de Cannes. La cérémonie d’ouverture a d’ailleurs été beaucoup critiquée puisque Johnny Depp a monté les marches à l’occasion de la projection du film « Jeanne du Barry » de Maïwenn. Pour rappel, l’acteur a été accusé de violences conjugales par son ex-femme Amber Heard. Le long-métrage « Le Retour » de Catherine Corsini, en course pour la Palme d’Or a également fait parler de lui après des soupçons de harcèlement et une irrégularité concernant une scène impliquant une actrice mineure.

Suite à ces nombreuses polémiques, ce dimanche 21 mai, aux aurores, de nombreuses personnes issues d’un nouveau mouvement s’inspirant des colleuses ont fait de Cannes leur terrain de jeu et n’ont pas hésité à placarder les murs de la ville de slogans féministes.

« Pouvoir, violence, souffrance, Cannes complice »

« Sous le tapis la violence »,...

PUBLICITÉ

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi