La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 782,65
    -48,00 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 669,54
    -35,31 (-0,95 %)
     
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,16 (+1,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,1925
    -0,0054 (-0,45 %)
     
  • Gold future

    1 698,20
    -2,50 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    40 927,58
    +964,66 (+2,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    982,93
    +39,75 (+4,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,28
    +2,45 (+3,84 %)
     
  • DAX

    13 920,69
    -135,65 (-0,97 %)
     
  • FTSE 100

    6 630,52
    -20,36 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,68 (+1,55 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     
  • Nikkei 225

    28 864,32
    -65,78 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    29 098,29
    -138,51 (-0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3827
    -0,0067 (-0,48 %)
     

Le cannabis refait le buzz politique

·2 min de lecture

Les députés dévoileront fin février le résultat de la consultation citoyenne sur un sujet qui suscite des clivages au sein de la Macronie, comme à droite.

C’est une question brûlante qui pourrait animer la campagne présidentielle de 2022 : faut-il légaliser le cannabis ? Ces dernières années, les gouvernements successifs ont préféré ignorer la question, voire durcir la loi de crainte de se voir taxer de laxiste. Mais les positions à l’intérieur des partis commencent à changer tant les politiques publiques hexagonales sont un échec patent : la France est l’un des pays les plus sévères en matière de lutte contre le cannabis – elle y consacre 523 millions d’euros par an pour la seule répression –, et pourtant elle fait figure de champion européen en matière de consommation, en particulier chez les jeunes.

Ce triste constat est le point de départ de la mission d’information menée actuellement par 33 députés de tous bords politiques. "Nous voulons proposer un cadre réglementaire au cannabis, détaille Caroline Janvier, députée LREM et cheffe de file de cette mission, tout en étudiant l’impact des usages de cette substance, qu’il soit récréatif ou thérapeutique". Les parlementaires ont déjà auditionné plus de 80 experts (médecins, addictologues, policiers, etc.) pour nourrir un rapport qui sera dévoilé au printemps et qui comprendra des propositions chocs sur le "cannabis récréatif", un tabou français.

Lire aussi

200 000 réponses reçues

D’après Caroline Janvier, les Français semblent prêts à rouvrir le débat : "Nous avons lancé un questionnaire en ligne, dont le résultat sera publié fin février. Il y a de l’appétence car nous avons déjà obtenu plus de 200 000 réponses." Selon un sondage CSA de janvier, sept Français sur dix jugent la politique actuelle inefficace et près d’un sur deux défend la légalisation.

Les travaux des députés pourraient amener Emmanuel Macron à être moins frileux sur le sujet. Certes, le gouvernement s’est dit ouvert à une expérimentation du cannabis thérapeutique et il a fait un petit pas vers la dépénalisation de l’usage récréatif, en instaurant une amende forfaitaire de 200 euros pour les petits co[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi