Marchés français ouverture 8 h 40 min
  • Dow Jones

    32 832,54
    +29,07 (+0,09 %)
     
  • Nasdaq

    12 644,46
    -13,10 (-0,10 %)
     
  • Nikkei 225

    28 249,24
    +73,37 (+0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0197
    +0,0009 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    20 045,77
    -156,17 (-0,77 %)
     
  • BTC-EUR

    23 365,18
    +350,84 (+1,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    559,83
    +16,96 (+3,12 %)
     
  • S&P 500

    4 140,06
    -5,13 (-0,12 %)
     

Cannabis : quels sont les profils types des consommateurs et des vendeurs ?

·2 min de lecture
© GEOFF ROBINS / AFP

D'après l'institut de sondage Ifop, plus de 47% des 15-24 ans en France ont déjà consommé au moins une fois du cannabis dans leur vie. D'après les services de police et de gendarmerie, 208.000 personnes ont également été mises en cause chaque année entre 2016 et 2020 pour des infractions à la législation sur les stupéfiants. Mais qui sont-ils ?

D'après une étude Ifop pour High Society, plus de 47% des 15-24 ans en France ont déjà fumé du cannabis au moins une fois dans leur vie. Un chiffre qui a presque doublé en 20 ans et qui trahit la banalisation du cannabis. Pour la première fois, le service statistique du ministère de l’Intérieur publie également de son côté une étude sur les mises en cause pour usage et trafic de drogue. Selon ces chiffres, qui reflètent l’activité des services de police et de gendarmerie, 208.000 personnes ont été mises en cause chaque année entre 2016 et 2020 pour des infractions à la législation sur les stupéfiants.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Si le nombre de mises en cause pour usage a baissé de 3%, dans le même temps, le nombre de trafiquants poursuivis a augmenté de 15%. Il s'agit à 90% d'hommes, âgés en moyenne de 25 ans. Et dans un cas sur cinq, de mineurs. Selon le ministère de l'Intérieur, 86% des mis en cause pour trafic ont la nationalité française et parmi les étrangers les plus représentés, on retrouve en tête les Algériens, les Marocains et enfin les Tunisiens.

Une amende pour 7 consommateurs sur 10

Concernant les consommateurs interpellés, 96% d’entre eux sont laissés libres à la sortie du commissariat ou de la gendarmerie. Ce qui ne signifie pas qu’aucune réponse pénale n’est apportée. Un tiers est en effet convoqué ultérieurement par la justice, et un autre tiers bénéficie d’un rappel à la loi. Au final, 7 consommateurs sur 10 paient une...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - En Thaïlande, la pizza au cannabis fait fureur :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles