La bourse ferme dans 8 h 28 min
  • CAC 40

    6 787,79
    0,00 (0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 054,36
    -175,20 (-4,14 %)
     
  • Dow Jones

    34 364,50
    +99,13 (+0,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,1308
    -0,0022 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 840,70
    -1,00 (-0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    31 910,65
    +776,17 (+2,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    819,21
    +8,61 (+1,06 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,71
    +0,40 (+0,48 %)
     
  • DAX

    15 011,13
    -592,75 (-3,80 %)
     
  • FTSE 100

    7 297,15
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    13 855,13
    +86,21 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    4 410,13
    +12,19 (+0,28 %)
     
  • Nikkei 225

    27 131,34
    -457,03 (-1,66 %)
     
  • HANG SENG

    24 177,49
    -478,97 (-1,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,3490
    -0,0001 (-0,01 %)
     

Cannabis : près d'un jeune sur deux a déjà fumé, selon l'Ifop

·2 min de lecture
© JAN WOITAS / DPA / AFP

La consommation de cannabis se banalise chez les 15/24 ans. C'est en tout cas l'un des enseignements d'un sondage Ifop pour High Society réalisé auprès de 1.205 jeunes. D'après l'institut de sondage, plus de 47% des 15/24 ans ont déjà consommé au moins une fois du cannabis dans leur vie, contre 25% en 2001. Un chiffre qui a donc quasiment doublé en 20 ans. Que ce soit en soirée, au travail, chez soi, ou même avant un rapport sexuel (quitte à le regretter pour une femme sur quatre), le cannabis s'est inséré en quelques années dans tout le tissu social de la jeunesse.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

"C'est assez commun"

À Marseille, Théo fume régulièrement depuis l'âge de 15 ans "en soirée entre amis. Il y a du cannabis pour se détendre c'est tout, c'est assez commun. On en trouve facilement", confirme-t-il au micro d'Europe 1. Dans les fêtes, comme à la sortie des cours, le cannabis fait très clairement partie du décor pour ce groupe de lycéens qui a souhaité rester anonyme : "ça se voit et ça se sent ; on sent l'odeur à la sortie du lycée, ça devient banal. En soirée c’est pareil, s'il n'y a pas de quoi fumer on ne vient pas parce que c'est nul." Pour eux, "un joint c'est aussi banal qu'un pack de bière".

Au point que certains comme Nicolas ne voient même plus où est le problème : "il y en a plein qui fument, ce n'est pas parce qu'on fume un joint, il ne faut pas s'affoler… Ce n'est pas ultra grave, c'est juste un joint, c'est comme de l'alc...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles