La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 896,03
    -248,28 (-0,71 %)
     
  • Nasdaq

    14 513,08
    -327,63 (-2,21 %)
     
  • Nikkei 225

    27 970,22
    +136,93 (+0,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,1840
    +0,0032 (+0,27 %)
     
  • HANG SENG

    25 086,43
    -1 105,89 (-4,22 %)
     
  • BTC-EUR

    31 972,76
    -1 399,63 (-4,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    895,03
    +18,80 (+2,15 %)
     
  • S&P 500

    4 372,57
    -49,73 (-1,12 %)
     

Une canette qui fait "pschitt" peut-elle devenir une marque de propriété intellectuelle ?

·1 min de lecture

Cet été, avec les fortes chaleurs, vous souhaitez vous rafraîchir en ouvrant une canette de votre boisson préférée. Automatiquement, le bruit "pschitt" va se produire. Mais vous êtes-vous déjà demandé si ce bruit appartenait à une entreprise ? Ça tombe bien, car le Tribunal de l’Union européenne vient de statuer sur la question, et la réponse est non.

Cette annonce fait suite à la demande de la marque d’Ardagh Metal Beverage qui avait souhaité que ce son bien connu devienne une marque sonore appartenant à l’entreprise. "Un fichier audio contenant le son qui se produit à l'ouverture d'une canette de boisson, suivi d'un silence (d'environ une seconde) et d'un pétillement (de neuf secondes), ne peut pas être enregistré en tant que marque », a répondu l’instance dans un communiqué publié mercredi 7 juillet.

La demande du géant allemand de l’emballage remonte à la fin de l’année 2019, racontent nos confrères de BFM TV. Elle faisait suite à un refus de l’Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO) d’enregistrer le bruit comme une propriété propre à l’entreprise. Même avis laissé ce mercredi par le Tribunal qui souligne qu’aucun "caractère distinctif" ne peut être attribué à la marque Ardagh Metal Beverage quant à ce son.

>> A lire aussi - Propriété intellectuelle : à qui profite l’idée d’un salarié ?

Dans les colonnes de Sud Ouest, la décision des juges est sans appel, personne n’aura la peau du doux bruit "pschitt". Pour cause, ce son est considéré par le Tribunal (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ligue 1 de football sur Amazon : le pari de Jeff Bezos
Le Bourse de Paris en baisse de 1,27 %, inquiète de l'évolution des politiques monétaires
Younited, une nouvelle probable licorne en France
Grippe : l’annonce de Moderna qui pourrait bien changer la donne
Doctolib dans le viseur de l’Autorité de la concurrence

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles