Marchés français ouverture 7 h 1 min
  • Dow Jones

    30 946,99
    -491,31 (-1,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 181,54
    -343,06 (-2,98 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,17 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0526
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    22 418,97
    +189,47 (+0,85 %)
     
  • BTC-EUR

    19 272,72
    -576,54 (-2,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    441,05
    -9,01 (-2,00 %)
     
  • S&P 500

    3 821,55
    -78,56 (-2,01 %)
     

Des candidats aux législatives ont fait leur pub sur Facebook alors que c’est illégal

Quelques semaines avant la tenue du premier tour des élections législatives, certains candidats ont diffusé sur Facebook et Instagram des publications sponsorisées appelant à voter pour eux. Une pratique qui n’est pas légale.

Sur la photo, on voit Éric Zemmour, tout sourire, à côté de Claire Coppin. Cette dernière est « Candidate Reconquête! pour la 6ième Circonscription de Seine Maritime (sic) », comme l’explique la publication Facebook. « Avec la confiance d’Eric #Zemmour et de Jean-Frédéric Poisson [le président de Via, un micro parti affilié à Reconquête, ndlr], je veux porter à l’Assemblée Nationale les grands sujets d’avenir de notre pays. »

Sur un autre post, on voit cette fois Jean-Michel Blanquer. Il fait face à Bruno Nottin, le candidat de Nupes (la Nouvelle union populaire, écologique et sociale, fruit du rassemblement des principaux partis politiques de gauche) de la 4e circonscription du Loiret. La publication explique que l’ancien ministre est « un parachuté », et invite les habitants à voter pour le candidat Nupes.

En période électorale, ce genre de message pourrait sembler banal. Il ne s’agit cependant pas de n’importe quelle publication sur Facebook : il s’agit de posts sponsorisés, c’est-à-dire des publicités, diffusées contre de l’argent à un certain nombre d’utilisateurs et utilisatrices du réseau social. Et ce genre de publications est interdit par le code électoral avant les élections.

Trois candidats enfreignent la loi

La publication de Claire Coppin n’est pas la seule à enfreindre la loi.

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles