La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 322,39
    +59,02 (+0,81 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 315,05
    +29,63 (+0,69 %)
     
  • Dow Jones

    33 274,15
    +415,12 (+1,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0847
    -0,0062 (-0,56 %)
     
  • Gold future

    1 969,80
    -10,50 (-0,53 %)
     
  • Bitcoin EUR

    26 170,40
    +566,01 (+2,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    621,79
    +7,58 (+1,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    75,70
    +1,33 (+1,79 %)
     
  • DAX

    15 628,84
    +106,44 (+0,69 %)
     
  • FTSE 100

    7 631,74
    +11,31 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    12 221,91
    +208,43 (+1,74 %)
     
  • S&P 500

    4 109,31
    +58,48 (+1,44 %)
     
  • Nikkei 225

    28 041,48
    +258,55 (+0,93 %)
     
  • HANG SENG

    20 400,11
    +90,98 (+0,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,2332
    -0,0058 (-0,47 %)
     

Cancer de l’ovaire : une nouvelle immunothérapie donne des résultats encourageants

La thérapie génique par le recours à des cellules CAR-T, génétiquement modifiées pour attaquer et détruire les cellules cancéreuses, est en plein développement dans le domaine de l’oncologie.

Pour preuve, cette nouvelle étude parue dans le Journal for ImmunoTherapy of Cancer (Source 1), qui présente de nouveaux résultats très encourageants dans le traitement du cancer de l’ovaire.

Dans le détail, la thérapie CAR T-cell consiste à extraire les lymphocytes T du patient pour les modifier génétiquement afin qu’elles s’attaquent à une molécule appelée CAR (Chimeric Antigen Receptor), présente à la surface des cellules de la tumeur. Jusqu’à présent, si cette approche est disponible pour les personnes atteintes de cancer du sang, elle était inefficace contre les tumeurs solides, comme dans le cas du cancer de l’ovaire.

Les chercheurs ont ici testé trois types de cellules CAR-T programmées pour attaquer la mésothéline, une protéine contenue dans de nombreuses tumeurs ovariennes. Plusieurs expérimentations ont été menées, à la fois in vitro et sur des souris de laboratoire.

Verdict : le recours aux cellules CAR-T a considérablement prolongé la vie des souris atteintes de cancer par rapport aux souris du groupe témoin, atteintes de cancer mais n’ayant pas reçu cette thérapie génique. Celle-ci a augmenté l’espérance de vie des souris tout en réduisant la taille de la tumeur. Certains individus ont même été déclarés guéris par les chercheurs.

...

Lire la suite