La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    31 061,10
    -340,91 (-1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,2088
    -0,0099 (-0,81 %)
     
  • Gold future

    1 725,30
    -50,10 (-2,82 %)
     
  • BTC-EUR

    39 470,03
    -2 028,27 (-4,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,45
    +22,32 (+2,39 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,96
    -1,57 (-2,47 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,43
    -168,53 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 242,66
    +123,23 (+0,94 %)
     
  • S&P 500

    3 828,23
    -1,11 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3953
    -0,0060 (-0,43 %)
     

Les Canadiens font face à une épidémie de solitude extrême

·6 min de lecture

L’Indice de santé mentaleMC de Morneau Shepell montre que l’isolement continue à peser sur la santé mentale des Canadiens, qui a atteint son score le plus bas depuis avril 2020.

Morneau Shepell, un grand fournisseur de services de mieux-être global, de santé mentale et de santé mentale numérique au Canada, a publié aujourd’hui son rapport mensuel de l’Indice de santé mentaleMC, révélant pour un dixième mois consécutif un score de santé mentale toujours négatif au pays. En janvier, le score à l’Indice de santé mentale s’établit à -11,7, indiquant une détérioration soutenue de la santé mentale comparativement à l’indice de référence antérieur à 2020.

Le score obtenu en janvier est resté relativement stable par rapport à celui de décembre (-11,8) et est identique à celui d’avril 2020, peu après le début de la pandémie. La précarité de la santé mentale des Canadiens est en partie attribuable à l’isolement. En janvier, le score secondaire relatif à l’isolement a atteint son point le plus bas depuis le lancement de l’Indice en avril 2020 (-12,8 en janvier 2021 comparativement à -10,6 en avril 2020), signe que les restrictions et les mesures de distanciation physique prolongées nuisent à la santé mentale des Canadiens.

« La déprime hivernale s’est accrue cette année, en raison de la pandémie et de l’isolement qui affectent les Canadiens à un taux alarmant partout au pays », affirme Stephen Liptrap, président et chef de la direction. « Alors que nous devons composer au quotidien avec les changements et l’incertitude qu’entraîne la pandémie, nous constatons que les Canadiens luttent pour garder un état d’esprit positif et trouver une façon saine de concilier leur vie professionnelle et leur vie personnelle. Au fil de ces mois difficiles et à plus long terme, il est impératif que les employeurs privilégient les contacts parmi les employés afin de renforcer le sentiment d’appartenance et d’assurer que la santé mentale au travail demeure une priorité pour leur organisation. »

Les étudiants à temps plein obtiennent le score de santé mentale le plus faible
La pandémie est source de grandes difficultés pour les étudiants, qui doivent s’adapter à un environnement d’enseignement virtuel, qu’ils soient ou non munis des ressources appropriées. Compte tenu des restrictions parfois incohérentes et toujours changeantes propres à cet environnement, du soutien par les pairs limité et de l’incertitude quant à leur avenir financier et professionnel, les étudiants à temps plein obtiennent, pour le dixième mois consécutif, le score de santé mentale le plus faible (-26,7) par rapport aux participants dans tous les secteurs d’activité.

De plus, les étudiants à temps plein connaissent la plus importante hausse du stress mental, comparativement aux participants des autres secteurs d’activité que couvre l’Indice de santé mentaleMC. Au-delà des difficultés actuelles, la pandémie a également exacerbé de nombreux risques préexistants chez les étudiants.

Les jeunes Canadiens changent leur priorité pour se concentrer sur leur santé mentale
Alors que les Canadiens continuent à gérer leur vie quotidienne et à établir de nouvelles routines afin de rester en santé malgré la pandémie, plusieurs revoient leurs priorités. Un tiers (33 pour cent) des travailleurs canadiens rapportent vouloir se concentrer davantage sur leur santé mentale, ce qui montre qu’ils sont plus conscients de l’importance d’un bon état d’esprit. Ces priorités varient selon les générations, toutefois les participants qui ont entre 20 et 29 ans sont deux fois plus enclins à se concentrer sur leur santé mentale comparativement aux répondants de 60 ans et plus. Les participants qui ont plus de 60 ans sont près de deux fois plus susceptibles de vouloir privilégier leur santé physique que ceux qui ont entre 20 et 29 ans.

« Alors que le score de santé mentale des Canadiens demeure faible mois après mois, il est encourageant de constater qu’un nombre considérable de participants sont conscients de leurs difficultés sur le plan de la santé mentale et choisissent de prioriser leur mieux-être mental », déclare Paula Allen, directrice mondiale et première vice-présidente, Recherche et mieux-être global. « Bien sûr, c’est un pas dans la bonne direction, mais il faut se souvenir que l’efficacité de cette prise de conscience dépend uniquement des ressources mises à la disposition des Canadiens. Les employeurs doivent faire un effort conscient pour prioriser les besoins et le mieux-être de leurs employés, afin d’assurer que ceux-ci se sentent écoutés, soutenus et habilités à privilégier leur santé mentale, maintenant et à l’avenir. »

À propos de l’Indice de santé mentaleMC
L’enquête mensuelle Indice de santé mentaleMC de Morneau Shepell a été menée au moyen d’un sondage en ligne en anglais et en français du 14 au 23 décembre 2020, auprès de 3 000 répondants au Canada. Tous les répondants résident au Canada et étaient employés au cours des six mois précédents. Les données ont été pondérées statistiquement pour assurer que la composition régionale et hommes-femmes de l’échantillon est représentative de cette population. L’Indice de santé mentaleMC est publié une fois par mois depuis le mois d’avril 2020, et compare les scores obtenus aux données de référence recueillies en 2017, 2018 et 2019. Cliquez ici pour lire le rapport sur l’Indice de santé mentaleMC.

À propos de Morneau Shepell
Morneau Shepell est un grand fournisseur de services de gestion des ressources humaines axés sur la technologie, qui adopte une approche intégrée du mieux-être des employés grâce à sa plateforme infonuagique. Nous cherchons à offrir à nos clients des solutions de calibre mondial afin de favoriser le mieux-être mental, physique, social et financier de leurs employés. En veillant au mieux-être des gens, nous contribuons au succès des entreprises. Nos services portent sur l’aide aux employés et à la famille, la santé et le mieux-être, la reconnaissance, l’administration des régimes de retraite et d’assurance collective, les services-conseils en régimes de retraite, et les services en actuariat et en placements. Morneau Shepell compte environ 6 000 employés qui travaillent avec près de 24 000 organisations clientes, lesquelles utilisent nos services dans 162 pays. Morneau Shepell inc. est une société cotée à la Bourse de Toronto (TSX : MSI). Pour obtenir de plus amples renseignements sur la société, visitez le site morneaushepell.com.

ID-CORP, ID-MH

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20210218005100/fr/

Contacts

Josée St-Pierre
Morneau Shepell
media@morneaushepell.com
855 622-3327

Chloé Lebouc
Kaiser & Associés
chloe.lebouc@kaiserpartners.com
514 662-3547