Publicité

Canada: l'armée envoyée dans l'ouest du pays pour lutter contre des feux historiques

MEGAN ALBU / AFP

Le Canada a envoyé l'armée pour aider la province de l'Alberta dans l'ouest du pays à lutter contre les incendies qui ont brûlé plus de 410.000 hectares, une situation inédite.

"Les forces canadiennes vont aider les pompiers et fournir du transport aérien, participer à l'évacuation de communautés isolées et protéger les gens", a expliqué jeudi sur Twitter le Premier ministre canadien Justin Trudeau.

Deux jours après avoir déclaré l'état d'urgence, l'Alberta avait officiellement demandé l'aide du gouvernement fédéral lundi.

"Les forces armées canadiennes se déploieront dans toute l'Alberta pour nous soutenir dans les opérations de nettoyage et les tâches de base de lutte contre les incendies, mais aussi pour le transport aérien et le soutien technique", a précisé devant la presse la Première ministre de la province Danielle Smith.

Un court répit

Quelques jours de temps plus frais ont donné un peu de répit aux pompiers permettant de réduire le nombre de feux actifs et aussi à certains habitants de rentrer chez eux. Quelque 80 feux étaient toujours actifs jeudi, dont 23 hors de contrôle.

PUBLICITÉ

Certaines compagnies pétrolières et gazières ont également pu redémarrer leur production interrompue pendant quelques jours. La province canadienne de l'Alberta, l'une des plus grandes productrices de pétrole au monde, a connu un printemps chaud et sec propice aux départs de feux. Dans la grande majorité, ces incendies sont d'origine humaine.

Mais selon le site météorologique Environnement Canada, les températures vont fortement remonter dans la fin de semaine, notamment dans le centre et le nord. Elles devraient être accompagnées d'orages, des conditions propices au déclenchement de nouveaux feux en raison de la foudre.

Depuis quelques années, l'ouest du Canada est frappé à répétition par des événements météorologiques extrêmes, dont l'intensité et la fréquence sont accrues par le réchauffement climatique.

Article original publié sur BFMTV.com