Publicité
La bourse ferme dans 2 h 17 min
  • CAC 40

    7 953,28
    +18,25 (+0,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 971,09
    +7,89 (+0,16 %)
     
  • Dow Jones

    38 441,54
    -411,32 (-1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,0833
    +0,0026 (+0,24 %)
     
  • Gold future

    2 364,30
    +0,20 (+0,01 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 885,55
    +198,75 (+0,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 460,44
    +4,58 (+0,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,70
    -0,53 (-0,67 %)
     
  • DAX

    18 479,58
    +6,29 (+0,03 %)
     
  • FTSE 100

    8 205,28
    +22,21 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,58
    -99,30 (-0,58 %)
     
  • S&P 500

    5 266,95
    -39,09 (-0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    38 054,13
    -502,74 (-1,30 %)
     
  • HANG SENG

    18 230,19
    -246,82 (-1,34 %)
     
  • GBP/USD

    1,2724
    +0,0021 (+0,17 %)
     

Camping de Fouesnant en Bretagne : des propriétaires de mobile homes priés de quitter les lieux

Camping de Fouesnant en Bretagne : des propriétaires de mobile homes priés de quitter les lieux

Les vacances, c’est terminé. Si, dans ce camping breton, les habitués prenaient plaisir à s’installer à deux pas de la mer et profitaient d’un espace familial et paisible, il faudra désormais s’installer ailleurs. En effet, le camping privé de 130 emplacements de Kerolland, situé à Fouesnant dans le Finistère, va fermer, rapporte Le Parisien. La famille qui possède le terrain l’a vendu au groupe Giboire, qui a un tout autre projet pour le site.

Selon un document adressé au Collectif des usagers du camping de Kerolland, un complexe de vacances de luxe serait envisagé. Maisons individuelles, immeubles de petite taille, piscines… C’est désormais un établissement chic qui se dessine. Les propriétaires des mobile homes sont furieux et craignent que ces nouvelles constructions abîment le paysage côtier.

La famille propriétaire aurait pourtant «aimé» que cette vente se fasse «avec quelqu’un qui partagerait les valeurs familiales» du lieu, affirme Corinne Le Blanc, membre du collectif, au journal. Mais c’est finalement le groupe Giboire qui a remporté la mise, emportant avec lui les espoirs des campeurs. S’ils avaient prévu de rester encore deux saisons, le groupe leur a adressé un courrier pour leur indiquer que, finalement, il faudrait partir avant la fin de l’année.

Les propriétaires contestent ce changement de cap et exigent que le groupe respecte sa décision d’origine. Une pétition intitulée «Urgent : sauvons le camping de Kerolland en Bretagne» a été lancée pour réclamer l’abandon (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Attaque de l’Iran contre Israël : «des conséquences dramatiques pour l’économie mondiale» en cas d’embrasement ?
Covid-19 : un nouveau variant recombinant «XDK» identifié, faut-il s'en méfier ?
JO 2024 : quels sont les risques de grève à 100 jours de la cérémonie d'ouverture ?
SNCF : empruntez-vous la pire ligne de TER ?
Covid-19 : une nouvelle campagne de vaccination lancée avant les JO, qui est concerné ?