Marchés français ouverture 4 h 44 min
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 603,85
    +361,64 (+1,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,2098
    +0,0015 (+0,12 %)
     
  • HANG SENG

    29 516,52
    +653,75 (+2,27 %)
     
  • BTC-EUR

    30 394,58
    -190,63 (-0,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    722,45
    -12,70 (-1,73 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

La campagne de vaccination accélère

·2 min de lecture

Depuis le 14 janvier, les personnes de plus de 75 ans peuvent s'inscrire pour se faire vacciner contre le Covid. Cet élargissement du public concerné par la campagne vaccinale, pour atteindre un total de 7 millions de personnes, sera néanmoins limité par le nombre de doses livrées à la France qui s'établira à 2,7 millions de doses fin janvier.

L’ex-patron de Santé publique France, François Bourdillon, ne décolère pas. "Il faut arrêter de présenter les vaccins sous l’angle des risques ou des effets indésirables, tempête-t-il, et montrer que c’est une formidable porte de sortie à la pire épidémie du siècle." Dans son viseur: les manuels de 45 et 60 pages que le ministère de la Santé a pondu pour expliquer aux directions des Ehpad et aux médecins la stratégie vaccinale. Avec un luxe de précisions et précautions. La première version contenait même une perle puisqu’il était indiqué que le soignant devait plier la peau avant l’injection, alors qu’il faut au contraire la tendre pour piquer le muscle…

Lire aussi

La patrie de Pasteur est-elle vraiment la dernière de la classe pour la campagne de vaccination contre le Covid-19? Dans les premiers jours de janvier, le comparatif du nombre de vaccinés avec l’Allemagne, l’Espagne ou le Royaume-Uni était sans appel. Et le généticien Axel Kahn a eu raison de tirer la sonnette d’alarme dans les médias. Depuis, le gouvernement . Au lieu de limiter la vaccination aux seuls résidents en Ehpad, il l'a élargie aux soignants, aides à domicile et pompiers de plus de 50 ans, et, depuis le 14 janvier, tous les Français de plus de 75 ans peuvent s'inscrire pour des rendez-vous à partir du 18 janvier.

Traumatisme des "vaccinodromes"

Ainsi, alors que un million de personnes seulement devaient être ciblées par la campagne vaccinale au mois de janvier, ce sera finalement quelque 7 millions de Français qui pourront recevoir une injection. Le 13 janvier, la barre des 250.000 vaccinés a été atteinte, contre seulement 500 au 1er janvier, et l’objectif est d’atteindre un million d’ici à la fin du mois. Autre changement de taille: le gouvernement a finalement opté pour l’installation de centres de vaccination, qui permettent de vacciner à la chaîne. Une solution qui avait été dans un premier temps écartée de crainte que les Français boudent ces "vaccinodromes", comme lors du fiasco de la vac[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi