La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,18 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    36 969,93
    +469,28 (+1,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,22 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,54 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3681
    -0,0040 (-0,29 %)
     

Campagne de com’ sur la protection des mineurs

·2 min de lecture

De plus en plus critiqués et sanctionnés pour l’insuffisance de protection des données sensibles sur leurs plateformes, Apple et Google ont chacun communiqué, en plein mois d’août, sur les évolutions des conditions d’utilisation de leurs produits et services.

Pas de trêve estivale pour les géants de la Tech américaine. De plus en plus critiqués et sanctionnés pour l’insuffisance de protection des données sensibles sur leurs plateformes, Apple et Google ont chacun communiqué, en plein mois d’août, sur les évolutions des conditions d’utilisation de leurs produits et services. Le thème sur lequel les deux groupes risquent le plus cher en cas de poursuites judiciaires : la protection des mineurs.

Côté Apple, les équipes de Tim Cook ont annoncé la mise en place de nouveaux outils permettant de scanner les iPhones afin de détecter des images pédophiles. Ces instruments devraient être opérationnels dans les prochains mois aux Etats-Unis, dans un premier temps.

Mais si elle va dans le sens d’une lutte plus efficace contre les comportements criminels, la décision d’Apple n’a pas manqué de soulever la colère des associations de protection des libertés. « Peu importe les bonnes intentions, réagit ainsi l’Electronic Frontier Foundation (EFF) dans un communiqué. L’entreprise a créé une infrastructure qu’il est trop facile de réorienter vers une surveillance et une censure accrues. » Car, selon l’association, Apple risque d’ouvrir la porte à des demandes de contrôle plus large de la part des gouvernements. La manœuvre est d’autant plus surprenante que le géant de Cupertino s’était distingué en refusant de transmettre les clés de cryptage de ses systèmes de messageries aux autorités américaines dans le cadre d’affaires judiciaires. Une centaine d’associations, dont l’EFF, ont formé une coalition pour faire pression sur Tim Cook afin qu’il renonce à son plan.

Dans le camp Google, la récente initiative des équipes de Sundar Pichai soulève moins de passion. Elle n’en constitue pas moins un bouleversement stratégique pour le groupe. Début août, celui-ci a annoncé qu’il prenait des nouvelles mesures pour renforcer la sécurité de son moteur de recherche et de YouTube pour les utilisateurs âgés de 13 à 17 ans – les mineurs de 12 ans et moins [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles