Marchés français ouverture 6 h 37 min
  • Dow Jones

    34 299,33
    -94,42 (-0,27 %)
     
  • Nasdaq

    14 072,86
    -101,29 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    29 333,04
    -108,26 (-0,37 %)
     
  • EUR/USD

    1,2129
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    28 638,53
    -203,60 (-0,71 %)
     
  • BTC-EUR

    33 010,80
    -825,85 (-2,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    995,71
    -14,90 (-1,47 %)
     
  • S&P 500

    4 246,59
    -8,56 (-0,20 %)
     

Campagne anti-Pfizer : l'analyse scientifique du document envoyé aux influenceurs

·1 min de lecture

Le lundi 24 mai 2021, Léo Grasset, YouTubeur, vidéaste et vulgarisateur de la chaîne Dirtybiology, lançait une bombe sur le réseau social Twitter. La proposition d'un partenariat étrange qui consistait à « déglinguer le vaccin Pfizer en vidéo ». Depuis, quantité d'articles sont sortis sur le sujet et des investigations sont en cours. De notre côté, nous allons d'analyser plus finement le document qui a été communiqué aux vulgarisateurs par la mystérieuse agence.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Une vieille théorie

Le document en question évoque tout de suite une ancienne théorie dans le domaine de la communication à Matthieu Balay : « Le contenu du document me fait fortement penser à la théorie de la communication à deux étages développée initialement par Paul Lazarsfeld et Elihu Katz. Selon ce modèle, l'information ne circulerait pas directement des médias à la population mais transite par des leaders d'opinion. Ce sont eux, en se faisant le relais des informations qu'ils ont reçues, qui influenceraient leur entourage, toujours d'après la théorie. Le leader d'opinion est vu comme quelqu'un d'informé, qui se pose des questions et livre ses réflexions. »

Pourtant, cette théorie a fait l'objet d'énormément de critiques dans la communauté scientifique du domaine en question. Mais, pour le chercheur en communication, les personnes à l'origine du document se moquent d'utiliser les modèles les plus en accord avec les données empiriques actuelles : « Cette théorie, bien que très critiquée, connaît un regain d'intérêt depuis le développement des médias sociaux et des influenceurs. J'ai pu constater qu'il existe beaucoup de publicitaires ou de personnes travaillant dans...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura