La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,40 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    30 609,81
    +1 123,39 (+3,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,07 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,12 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,87 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Comment le Cameroun finance la chaîne d'information Africa 24

·1 min de lecture

Notre série s’intéresse aujourd’hui à Africa 24. Vous avez pu apercevoir ses programmes dans la matinale de la chaîne Numéro 23 (devenue RMC Story), qui les a repris entre 2013 et 2018. Née en 2009, Africa 24 est la plus regardée des chaînes d’information africaines, devant Africanews et Telesud. En effet, elle réalise 0,4% de part d’audience sur les 15 ans et plus, selon l’étude Africascope menée à l’automne 2020 par Kantar/TNS. L’audience grimpe à 54% sur les cadres dirigeants, toujours selon cette étude menée dans huit capitales africaines. Toutefois, Africa 24 n’est pas “la chaîne d’information francophone la plus regardée d’Afrique”, comme elle l’affirme. Elle reste loin derrière France 24, qui affiche 2,6% sur les 15 ans et plus, et 74,1% sur les cadres dirigeants.

Officiellement, la chaîne est éditée par une société française, A Media France SAS, détenue et dirigée par Mylène Innocent, directrice déléguée de la chaîne. C’est cette société française qui a notamment signé la convention de la chaîne avec le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA).

En réalité, la chaîne est financée par le Cameroun. Dirigé par Paul Biya depuis 1982, c’est “un des pays les plus dangereux pour l’exercice du journalisme sur le continent”, déplore Reporters Sans Frontières, qui le classe aux tréfonds de son palmarès de la liberté de la presse (135ème rang sur 180).

En pratique, Yaoundé a versé plus de 40 millions d’euros à la chaîne depuis 2010. Cela a principalement pris la forme d’espaces publicitaires. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L’Opep et la Russie attendues au tournant sur le pétrole : le conseil Bourse du jour
Un avion Ryanair forcé à se poser en Allemagne après une alerte à la bombe, la Pologne enquête
Danone pourrait profiter de la décision de la Chine sur les enfants
Deutsche Bank dans le collimateur des Etats-Unis, risque de nouvelle amende !
L'Opep+ prête à accélérer la production de pétrole