La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 119,05
    -68,80 (-0,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Cameco annonce ses résultats pour le troisième trimestre, qui bénéficient de l'exécution de sa stratégie; succès contractuel renouvelé avec 77 millions de livres d'uranium depuis le début de l'année: 50 millions précédemment...

SASKATOON, Saskatchewan, October 28, 2022--(BUSINESS WIRE)--

Cameco annonce ses résultats pour le troisième trimestre, qui bénéficient de l'exécution de sa stratégie; succès contractuel renouvelé avec 77 millions de livres d'uranium depuis le début de l'année: 50 millions précédemment annoncés avec l'avancement de négociations portant sur 27 millions supplémentaires

Cameco (TSX: CCO; NYSE: CCJ) publie aujourd'hui ses résultats financiers et d'exploitation consolidés pour le troisième trimestre clos au 30 septembre 2022 en conformité avec les normes internationales d'information financière (IFRS).

"Nos résultats reflètent l'exécution de notre stratégie de captation de valeur sur l'intégralité du cycle sont conforment avec la mise à jour provisoire des résultats d'exploitation du troisième trimestre publiée le 11 octobre 2022. Nous tirons parti de prix réalisés moyens plus élevés dans notre segment uranium et nos services d'approvisionnement en combustible alors que le marché poursuit sa transition et que l'environnement géopolitique continue de présenter des préoccupations de sécurité de l'approvisionnement", déclare Tim Gitzel, président et PDG de Cameco. "Avec l'amélioration des indicateurs financiers alors que nous commençons à restaurer notre cadence et notre exposition de premier plan à la hausse des prix, nous continuons de penser que Cameco est le meilleur moyen pour investir dans la reprise du marché de l'uranium.

"Nous sommes parvenus à signer de nouveaux contrats à long terme qui soutiendront l'exploitation de nos actifs de premier rang et dont nous espérons pouvoir tirer parti durant de nombreuses années grâce à notre patience stratégique. Depuis le début d'année, nous avons ajouté 50 millions de livres à notre portefeuille de contrats d'uranium à long terme. En outre, nous avons ajouté 7 millions kgU de conversion UF6 à notre portefeuille. De plus, nous avons fait avancer les discussions contractuelles portant sur environ 27 millions de livres d'activité d'uranium à long terme et 7,5 millions kgU de services de conversion, de l'entame jusqu'à l'acceptation. Les clauses commerciales clés, comme le mécanisme tarifaire, le volume et la teneur ont été convenues, mais les contrats sont en attente de finalisation. Une fois que tous les contrats seront finalisés, le volume total d'uranium engagé depuis le début de 2022 devrait être d'environ 77 millions de livres, et le volume total des services de conversion engagés d'environ 14,5 millions kgU. La finalisation de ces contrats pourrait se produire durant cette année calendrier, ou ultérieurement. Alors que cette année est déjà couronnée de succès en termes de contrats, notre ensemble de négociations sur l'uranium et les services de conversion reste vaste, et nous anticipons l'arrivée de nouvelles opportunités de contrats à long terme sur le marché.

"Nous maintenons notre approche disciplinée et équilibrée dans la gestion de nos actifs à long terme. Le renouvellement du succès contractuel et de nouvelles améliorations sur le marché de l'uranium seront les facteurs clés pour prendre des décisions de planification de la production qui nous permettrons de fonctionner à une cadence optimale.

"Nous poursuivons notre transition de l'entretien et de la maintenance vers la préparation opérationnelle à McArthur River et Key Lake. La mise en service a été terminée pour tous les circuits de processus à la mine McArthur River et les équipements miniers critiques et les zones de production initiales ont été préparées et sont prêtes pour une nouvelle production. L'usine de Key Lake a fait l'objet d'importantes mises à niveau, y compris un nouveau système d'exploitation informatique, l'installation de plusieurs systèmes automatisés et l'intégration de technologies numériques. Nous avons résolu les problématiques normales de mise en service alors que nous intégrons le système d'exploitation mis à niveau aux actifs existants et nouveaux. Les activités de mise en service diminuent progressivement et la première production est prévue pour le quatrième trimestre. Nous continuons de prévoir une production allant jusqu'à 2 millions de livres (sur une base de 100%) cette année.

"Grâce à nos mesures volontaires et à notre gestion financière prudente, nous avons été et continuons d'être résilients. Avec 1,3 milliard de dollars en trésorerie et équivalents de trésorerie et des investissements à court terme sur notre bilan comptable, l'amélioration des fondamentaux pour notre activité et notre décision de préparer McArthur River/Key Lake à la production, nos plans nous donnent une visibilité directe sur une importante amélioration pour notre future performance financière.

"Nous sommes optimistes quant au rôle de Cameco dans le soutien à la transition vers une économie zéro émission nette en carbone. Nous disposons d'actifs de premier rang qui sont sous licence, avec des permis, éprouvés dans le temps, et qui ont une capacité d'expansion. Ces actifs de premier rang sont adossés à des actifs de second rang inactifs et à ce qui constitue selon nous le meilleur portefeuille d'exploration avec une infrastructure existante. Nous avons capté une importante valeur pour le segment des services d'approvisionnement en combustible durant la récente transition tarifaire sur le marché de la conversion, et explorons de nouvelles opportunités dans le cycle du combustible nucléaire et dans des utilisations commerciales non traditionnelles de l'énergie nucléaire au Canada et dans le monde entier.

"Bien entendu, avec l'acquisition conjointe en cours de Westinghouse, nous sommes ravis de pouvoir étendre notre portée dans le cycle du combustible nucléaire avec des actifs qui sont stratégiques, éprouvés, sous licence, homologués, et situés dans d'importantes juridictions en termes de géopolitique. Nous anticipons que ces actifs pourront contribuer à la demande croissante pour l'énergie nucléaire.

"Nous pensons avoir la bonne stratégie pour concrétiser notre ambition de "fournir l'énergie d'un monde à l'air pur", et nous y parviendrons d'une manière qui reflétera nos valeurs. Chacune de nos décisions est empreinte d'un engagement à relever les enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance. Une telle approche rendra selon nous notre activité durable."

  • Perte nette de 20 millions de dollars au T3; bénéfice net ajusté de 10 millions de dollars: les résultats proviennent de variations trimestrielles normales au niveau contractuel et de l'exécution de notre stratégie, y compris les activités de préparation opérationnelle pour atteindre notre production de premier rang planifiée pour 2024. Le bénéfice net ajusté est une mesure non IFRS, voir ci-après.

  • Solide performance des segments uranium et services d'approvisionnement en combustible: les résultats du troisième trimestre reflètent l'impact de prix réalisés moyens plus élevés dans les segments uranium et services d'approvisionnement en combustible dans notre portefeuille de contrats à long terme. Dans notre segment uranium, nous avons produit 2 millions de livres (notre part) durant le trimestre, et fourni 5,3 millions de livres à un prix réalisé moyen 48% supérieur à celui de la même période de l'exercice précédent. Dans notre segment de services d'approvisionnement en combustible, les prix réalisés moyens sont en hausse de 27% par rapport au troisième trimestre de 2021. La production et la fourniture d'uranium et services d'approvisionnement en combustible ont été conformes à la mise à jour provisoire des résultats d'exploitation du troisième trimestre publiée le 11 octobre 2022.

  • La réussite contractuelle continue, tout en maintenant l'effet de levier sur les prix plus élevés: depuis le début de l'année, nous avons ajouté à notre portefeuille de contrats à long terme plus de 50 millions de livres dans notre segment d'uranium et plus de 7 millions kgU de conversion UF6 à notre segment des services d'approvisionnement en combustible. En outre, nous avons fait avancer les discussions contractuelles portant sur environ 27 millions de livres d'activité d'uranium à long terme et 7,5 millions kgU de services de conversion, de l'entame jusqu'à l'acceptation. Les clauses commerciales clés, comme le mécanisme tarifaire, le volume et la teneur ont été convenues, mais les contrats sont en attente de finalisation. Une fois que tous les contrats seront finalisés, le volume total d'uranium engagé depuis le début de 2022 devrait être d'environ 77 millions de livres, et le volume total des services de conversion engagés d'environ 14,5 millions kgU. La finalisation de ces contrats pourrait se produire durant cette année calendrier, ou ultérieurement. Alors que cette année est déjà couronnée de succès en termes de contrats, notre ensemble de négociations sur l'uranium et les services de conversion reste vaste, et nous anticipons l'arrivée de nouvelles opportunités de contrats à long terme sur le marché.

  • McArthur River/Key Lake continue d'attendre la première production durant le quatrième trimestre: durant le trimestre, nous avons continué à promouvoir les activités de recrutement, formation et préparation opérationnelle à la mine McArthur River et à l'usine Key Lake. Nous avons reporté les coûts de préparation opérationnelle directement sur le coût des ventes, qui s'élève à environ 51 millions de dollars durant le trimestre. La mise en service a été terminée pour tous les circuits de processus à la mine McArthur River et les équipements miniers critiques et les zones de production initiales ont été préparées et sont prêtes pour une nouvelle production. L'usine de Key Lake a fait l'objet d'importantes mises à niveau, y compris un nouveau système d'exploitation informatique, l'installation de plusieurs systèmes automatisés et l'intégration de technologies numériques. Nous avons résolu les problématiques normales de mise en service alors que nous intégrons le système d'exploitation mis à niveau aux actifs existants et nouveaux. Les activités de mise en service diminuent progressivement et la première production est prévue pour le quatrième trimestre. Nous continuons de prévoir une production allant jusqu'à 2 millions de livres (sur une base de 100%) cette année.

  • Les livraisons de JV Inkai font encore l'objet de retards: JV Inkai a continué de connaître des retards dans l'expédition de son produit fini via la voie transcaspienne. La première expédition de notre part de la production 2022 de JV Inkai a été réalisée fin septembre mais est retardée en transit. Nous continuons de travailler en étroite collaboration avec JV Inkai et notre partenaire de coentreprise, Kazatomprom, pour commencer à recevoir notre part de la production via cette voie d'expédition qui ne dépend pas du réseau ferroviaire ou portuaire russe. Toutefois, il n'existe pas de garantie quant au calendrier de la résolution de ce retard. Dans le cas où il faudrait plus de temps que prévu pour sécuriser cette voie d'expédition, nous pourrions rencontrer de nouveaux retards dans nos livraisons attendues d'Inkai cette année. Pour atténuer ce risque, nous disposons de stocks, d'accords d'achat à long terme et d'accords de prêts qui peuvent être utilisés. En fonction de quand nous recevrons cette expédition de notre part de la production 2022 d'Inkai, notre part 2022 du bénéfice provenant de cette entité mise en équivalence et le calendrier de la réception de notre part des dividendes provenant de la coentreprise pourrait être impactés.

  • Solide bilan comptable: au 30 septembre 2022, nous disposions de 1,3 milliard de dollars en trésorerie et équivalents de trésorerie et en investissements à court terme, et 997 millions de dollars en dettes à long terme. De plus, nous disposons d'une facilité de crédit non utilisée de 1 milliard de dollars, qui arrive à échéance le 1er octobre 2026.

  • Perspectives 2022 mises à jour: nous avons mis à jour nos perspectives pour les achats et les prix réalisés moyens. Pour plus d'informations, consultez les Perspectives pour 2022 dans notre rapport de gestion du troisième trimestre.

  • Également à noter, la création d'une coentreprise visant l'acquisition de Westinghouse: après le trimestre et comme annoncé le 11 octobre 2022, nous avons conclu un partenariat stratégique avec Brookfield Renewable Partners (Brookfield Renewable) et ses partenaires institutionnels afin d'acquérir Westinghouse Electric Company (Westinghouse), un fournisseur mondial de technologies, produits et services critiques et spécialisées sur la plupart des phases du secteur de l'énergie nucléaire. Brookfield Renewable, avec ses partenaires institutionnels, détiendront en propriété véritable une participation de 51% dans Westinghouse, et Cameco détiendra en propriété véritable 49%. Combiner l'expertise de Cameco dans le secteur nucléaire à l'expertise de Brookfield Renewable dans l'énergie propre place l'énergie nucléaire au cœur de la transition énergétique et crée une plateforme puissante pour une croissance stratégique sur l'ensemble du secteur nucléaire. Parallèlement à l'exécution de l'accord d'acquisition, nous avons conclu des engagements qui fournissent une facilité de crédit-relais de 1 milliard USD et des prêts à terme de 600 millions USD. Suite à l'annonce, nous avons souscrit au placement d'actions ordinaires par voie de prise ferme pour un montant de 650 millions USD, avec une option d'achat d'actions supplémentaires. Clôturée au 17 octobre 2022, l'offre nous fournit un produit brut d'environ 747.6 millions USD, y compris l'exercice de l'option d'achat d'actions supplémentaires en totalité. La clôture est prévue pour le second semestre 2023. La transaction est sujette aux conditions de clôtures, y compris les approbations réglementaires. Pour plus d'informations, consultez la section Évènement ultérieur; proposition d'acquisition de Westinghouse dans notre rapport de gestion du troisième trimestre et dans notre rapport de changement important du 18 octobre 2022 (disponibles sur www.sedar.com et www.sec.gov).

Résultats financiers consolidés

TRIMESTRE CLOS

NEUF MOIS CLOS

POINTS SAILLANTS

AU 30 SEPTEMBRE

AU 30 SEPTEMBRE

(EN MILLIONS DE DOLLARS, SAUF MENTION CONTRAIRE)

2022

2021

VARIATION

2022

2021

VARIATION

Chiffre d'affaires

389

361

8%

1 344

1 010

33%

Marge (perte) brut(e)

25

(26

)

>100%

168

(54

)

>100%

Bénéfice net (perte nette) attribuable aux actionnaires

(20

)

(72

)

72%

105

(114

)

>100%

$ par action ordinaire (résultat de base)

(0,05

)

(0,18

)

72%

0,26

(0,29

)

>100%

$ par action ordinaire (après dilution)

(0,05

)

(0,18

)

72%

0,26

(0,29

)

>100%

Bénéfice net ajusté (perte nette ajustée) (non IFRS, voir ci-dessous)

10

(54

)

>100%

100

(121

)

>100%

$ par action ordinaire (résultat ajusté et après dilution)

0,03

(0,14

)

>100%

0,25

(0,30

)

>100%

Encaisse issue des (utilisée dans) opérations (après variations de fonds de roulement)

(47

)

203

>(100)%

227

399

(43)%

Les informations financières présentées pour le trimestre et les neuf mois clos au 30 septembre 2021 et au 30 septembre 2022 ne sont pas vérifiées.

BÉNÉFICE NET

Le tableau ci-dessous montre ce qui a contribué à l'évolution du bénéfice net (de la perte nette) et du bénéfice net ajusté (mesure non IFRS, voir ci-dessous) pour le troisième trimestre et les neuf premiers mois de 2022, comparé aux mêmes périodes en 2021.

TRIMESTRE CLOS

NEUF MOIS CLOS

AU 30 SEPTEMBRE

AU 30 SEPTEMBRE

(MILLIONS $)

IFRS

AJUSTÉ

IFRS

AJUSTÉ

Perte nette - 2021

(72

)

(54

)

(114

)

(121

)

Variation du bénéfice brut par segment

(nous calculons le bénéfice brut en déduisant du revenu le coût des produits et services vendus ainsi que la dépréciation et les amortissements (D&A), net des gains de couverture)

Uranium

Hausse du volume des ventes

7

7

(6

)

(6

)

Hausse des prix réalisés (USD)

92

92

297

297

Impact des devises étrangères sur les prix réalisés

10

10

19

19

Hausse des coûts

(60

)

(60

)

(95

)

(95

)

Variation – uranium

49

49

215

215

Services d'approvisionnement en combustible

Baisse du volume des ventes

(2

)

(2

)

(12

)

(12

)

Hausse des prix réalisés (CAD)

16

16

29

29

Hausse des coûts

(15

)

(15

)

(14

)

(14

)

Variation – services d'approvisionnement en combustible

(1

)

(1

)

3

3

Autres variations

Hausse des dépenses d'administration

(21

)

(21

)

(53

)

(53

)

Hausse des frais d'exploration

-

-

(2

)

(2

)

Provision de remise en état

23

1

47

3

Hausse (baisse) du bénéfice provenant d'entités mises en équivalence

(2

)

(2

)

45

45

Variation de bénéfice ou de perte sur produits dérivés

(57

)

(8

)

(98

)

(11

)

Variation de bénéfice ou de perte de taux de change

38

38

68

68

Subvention salariale d’urgence du Canada en 2021

-

-

(21

)

(21

)

Profit résultant d'une acquisition à des conditions avantageuses sur la hausse de la participation dans CLJV

-

-

23

-

Variation de recouvrement ou charge d'impôts sur les bénéfices

23

8

(9

)

(27

)

Autres

-

-

1

1

Bénéfice (perte) net(te) - 2022

(20

)

10

105

100

Mesures non IFRS

BÉNÉFICE NET AJUSTÉ

Le bénéfice net ajusté est une mesure qui ne présente pas de signification normalisée ou de base de calcul cohérente selon les normes IFRS (mesure non-IFRS). Nous utilisons cette mesure comme un moyen plus utile de comparer notre rendement financier d'une période à l'autre. Le bénéfice net ajusté est notre bénéfice net attribuable aux actionnaires, ajusté pour mieux refléter la performance financière sous-jacente pour la période considérée. Nous estimons que, en plus des mesures classiques préparées conformément aux normes IFRS, certains investisseurs utilisent ces renseignements pour évaluer notre performance. Le bénéfice net ajusté est un des objectifs que nous mesurons pour servir de base à une partie de la rémunération annuelle des employés et des dirigeants (voir Mesures de nos résultats dans notre rapport de gestion 2021).

Nous prenons en compte les instruments dérivés du calcul du bénéfice net ajusté. Nous n'utilisons pas la comptabilité de couverture dans le cadre des normes IFRS. Nous devons donc déclarer les bénéfices et les pertes pour chaque activité de couverture, aussi bien pour les contrats se terminant durant la période que pour ceux étant en cours à la fin de la période. Pour les contrats qui restent en cours, nous devons les traiter comme s'ils étaient terminés à la fin de la période considérée (valeur de marché). Nous n'estimons toutefois pas que les bénéfices et les pertes que nous devons déclarer dans le cadre des IFRS reflètent correctement l'intention de nos activités de couverture. Nous apportons donc des ajustements au moment de calculer notre bénéfice net ajusté afin de mieux refléter l'impact de notre programme de couverture pour la période considérée. Pour plus d'informations, consultez la section Opérations de change dans notre rapport de gestion 2021.

Nous prenons également en compte les ajustements de nos provisions de remise en état, qui sont directement comptabilisés dans le bénéfice. Chaque trimestre, nous devons mettre à jour les provisions pour remise en état de toutes les opérations en fonction des nouvelles estimations des flux de trésorerie, des taux d'actualisation et des taux d'inflation. Cela se traduit normalement par un ajustement de l'actif de l'obligation de mise hors service d'immobilisations en plus du solde de la provision. Lorsque les actifs d'une opération ont été radiés en raison d'une dépréciation, comme c'est le cas pour nos activités de Rabbit Lake et des ISR aux États-Unis, l'ajustement est comptabilisé directement dans le compte de résultat comme "autres charges (produits) d'exploitation". Voir la note 9 de nos états financiers intermédiaires pour plus d'informations. Ce montant a été exclu de notre mesure du bénéfice net ajusté.

Le profit résultant d'une acquisition à des conditions avantageuses qui a été reconnu lors de notre acquisition de notre part au prorata de la participation de 7,875% d'Idemitsu Canada Resources Ltd. dans la coentreprise Cigar Lake a également été retiré dans le calcul du bénéfice net ajusté étant donné qu'il s'agit d'un élément non monétaire, hors exploitation et en dehors du cours normal des activités. Le profit a été comptabilisé dans le compte de résultat comme "autres produits (charges)".

Le bénéfice net ajusté est une mesure financière non IFRS et ne doit pas être considéré de façon isolée et ne doit pas remplacer l'information financière préparée selon les normes comptables. D'autres sociétés peuvent calculer cette mesure différemment et il se peut donc que vous ne puissiez pas effectuer une comparaison directe avec des mesures similaires présentées par ces sociétés.

Le tableau ci-dessous rapproche le bénéfice net ajusté du bénéfice net pour le troisième trimestre et les neuf premiers mois de 2022, et le compare aux mêmes périodes en 2021.

TRIMESTRE CLOS

NEUF MOIS CLOS

AU 31 MARS

AU 30 SEPTEMBRE

(MILLIONS $)

2022

2021

2022

2021

Bénéfice net (perte nette) attribuable aux actionnaires

(20

)

(72

)

105

(114

)

Ajustements

Ajustements sur les produits dérivés

75

26

95

8

Ajustements sur autre dépense (revenu) d'exploitation

(24

)

(2

)

(62

)

(18

)

Ajustement sur autre revenu

-

-

(23

)

-

Impôt sur le revenu sur les ajustements

(21

)

(6

)

(15

)

3

Bénéfice net ajusté (perte)

10

(54

)

100

(121

)

Faits saillants de certains segments

TRIMESTRE CLOS

NEUF MOIS CLOS

AU 30 SEPTEMBRE

AU 30 SEPTEMBRE

FAITS SAILLANTS

2022

2021

VARIATION

2022

2021

VARIATION

Uranium

Volume de production (millions lb)

2,0

2,0

-

6,6

3,3

100%

Volume des ventes (millions lb)

5,3

6,7

(21)%

18,7

17,9

4%

Prix de vente réalisé moyen1

(USD/lb)

46,30

32,20

44%

45,34

32,68

39%

(CAD/lb)

59,65

40,20

48%

57,84

40,95

41%

Chiffre d'affaires (millions $)

313

270

16%

1 083

732

48%

Marge brute (perte brute) (millions $)

19

(30

)

>100%

97

(119

)

>100%

Services d'approvisionnement en combustible

Volume de production (millions kg U)

1,5

1,4

7%

9,3

9,0

3%

Volume des ventes (millions kg U)

2,3

3,0

(23)%

7,3

8,7

(16)%

Prix de vente réalisé moyen 2

(CAD/kgU)

33,43

26,42

27%

34,39

30,24

14%

Chiffre d'affaires (millions $)

75

80

(6)%

250

264

(5)%

Marge brute (millions $)

9

10

(10)%

76

73

4%

1

Le prix réalisé moyen de l'uranium est calculé comme le revenu des ventes de concentré d'uranium, frais de transport et de stockage, divisé par le volume de concentrés d'uranium vendus.

2

Le prix réalisé moyen des services de combustible est calculé comme le revenu de la vente de services de conversion et de fabrication, y compris les grappes de combustible et les composants de réacteur, frais de transport et de stockage, divisé par les volumes vendus.

Rapport de gestion et états financiers

Le rapport de gestion et les états financiers intermédiaires consolidés condensés non vérifiés du troisième trimestre fournissent une explication détaillée de nos résultats d'exploitation pour le trimestre et les neuf mois clos au 30 septembre 2022, par rapport aux mêmes périodes de l'exercice précédent. Ce communiqué de presse doit être lu conjointement avec ces documents, ainsi qu'avec nos états financiers consolidés vérifiés et nos notes pour l'exercice clos au 31 décembre 2021, notre rapport de gestion du premier trimestre, du deuxième trimestre et annuel, et notre plus récente notice annuelle, des documents qui sont tous disponibles sur notre site cameco.com, sur SEDAR à l'adresse sedar.com, et sur EDGAR à l'adresse sec.gov/edgar.shtml.

Personnes compétentes

Les informations techniques et scientifiques présentées dans ce document pour nos sites McArthur River/Key Lake, Cigar Lake et Inkai ont été approuvées par des personnes compétentes aux fins de l'instrument national 43-101:

MCARTHUR RIVER/KEY LAKE

  • Greg Murdock, directeur général, McArthur River, Cameco

CIGAR LAKE

  • Lloyd Rowson, directeur général, Cigar Lake, Cameco

INKAI

  • Sergey Ivanov, directeur général adjoint, services techniques, Cameco Kazakhstan LLP

Avertissement concernant les énoncés prospectifs

Ce communiqué de presse inclut des déclarations et des renseignements sur nos attentes pour le futur qui sont considérés être des énoncés prospectifs. Ces informations prospectives représentent notre point de vue actuel et peuvent changer considérablement, et les résultats réels peuvent différer sensiblement de ceux que nous prévoyons à l'heure actuelle.

Voici des exemples d'informations prospectives contenues dans ce communiqué de presse: notre point de vue selon lequel Cameco est le meilleur moyen pour investir dans la reprise du marché de l'uranium; nos points de vue sur notre portefeuille contractuel, notre synergie de premier plan, et notre réussite contractuelle, y compris les volumes contractuels attendus pour l'uranium et les services de conversion depuis le début de 2022; et le fait que notre portefeuille d'uranium et de négociations de conversion reste vaste; le fait que nous prévoyions une hausse de la demande à long terme sur le marché; les attentes relatives au calendrier de la reprise de la production à McArthur River/Key Lake, et la production attendue pour cette année; notre exploration des opportunités dans le cycle du combustible nucléaire et les utilisations commerciales de l'énergie nucléaire; notre optimisme relatif à notre rôle dans une transition vers une économie à zéro émission nette; l'acquisition de Westinghouse étend notre portée dans le cycle du combustible nucléaire avec des actifs qui devraient selon nous participer à la demande croissante en énergie nucléaire; la clôture anticipée de l'acquisition de Westinghouse durant le second semestre de 2023; notre point de vue selon lequel l'expertise de Cameco dans le secteur nucléaire combinée à l'expertise de Brookfield Renewable dans l'énergie propre place l'énergie nucléaire au cœur de la transition énergétique et crée une plateforme puissante pour une croissance stratégique sur l'ensemble du secteur nucléaire; notre foi en notre stratégie et en notre capacité à concrétiser notre vision d'une manière conforme à nos valeurs; la durabilité de notre activité sur le long terme et nos attentes relatives à notre future performance financière; et la date attendue pour l'annonce de nos résultats du quatrième trimestre 2022.

Les risques importants qui pourraient entraîner un résultat différent incluent: des changements inattendus dans l'approvisionnement, la demande, les contrats à long terme et les prix de l'uranium; des changements dans la demande des consommateurs pour l'énergie nucléaire et l'uranium en raison d'une évolution sociétale et des objectifs liés à l'énergie nucléaire, à l'électrification et à la décarbonisation; nos attentes relatives aux fondamentaux du marché et la demande pour l'énergie nucléaire pourraient être incorrectes; le fait que nous ne parvenions pas à mener à bien notre stratégie contractuelle; nos points de vue sur notre succès contractuel, y compris les volumes contractuels attendus pour l'uranium et les services de conversion depuis le début de 2022, et le portefeuille d'uranium et de négociations de services de conversion pourrait être incorrect; nos actifs de premier rang pourraient ne pas avoir les niveaux attendus de fiabilité ou de capacité d'expansion; la clôture de l'acquisition de Westinghouse pourrait être retardée, pourrait ne pas être finalisée conformément aux clauses de l'accord d'acquisition, ou ne pas être finalisée; Westinghouse pourrait ne pas participer comme prévu à la croissance projetée de l'énergie nucléaire; nous pourrions ne pas réussir à étendre sa portée dans le cycle du combustible nucléaire, ou à concrétiser des utilisations innovantes de l'énergie nucléaire; le risque que notre point de vue selon lequel l'expertise de Cameco dans le secteur nucléaire combinée à l'expertise de Brookfield Renewable dans l'énergie propre place l'énergie nucléaire au cœur de la transition énergétique et crée une plateforme puissante pour une croissance stratégique sur l'ensemble du secteur nucléaire ne soit incorrect; le risque que nous ne soyons pas capables d'atteindre les futurs niveaux de production pour McArthur River/Key Lake conformément aux calendriers prévus; le risque que JV Inkai ne soit pas en mesure de réaliser ses opérations de ventes en raison de son incapacité à expédier notre part de production; le risque que nous ne parvenions pas à honorer nos engagements de ventes, toute raison confondue; les risques que notre activité associée à la pandémie de COVID-19, aux perturbations de la chaîne d'approvisionnement mondiale, à l'incertitude et la volatilité économique et politique mondiale, y compris les risques relatifs à l'inflation; le risque que nous ne parvenions pas à concrétiser nos objectifs commerciaux en conformité avec nos valeurs; le risque que la stratégie que nous exécutons ne soit pas couronnée de succès, ou que nous ne parvenions pas à l'exécuter efficacement; et le risque que nous soyons retardés dans l'annonce de nos futurs résultats financiers.

Dans la présentation des informations prospectives, nous avons formulé des hypothèses importantes qui pourraient s'avérer erronées: la demande, l'approvisionnement, la consommation, les contrats à long terme et les prix de l'uranium; la hausse de la demande pour l'énergie nucléaire et l'acceptation du public au niveau mondial; notre production, nos ventes, nos livraisons, et nos coûts; nos volumes contractuels pour l'uranium et les services de conversion depuis le début de 2022, notre portefeuille de négociations sur l'uranium et les services de conversion; notre capacité à élargir notre activité à de nouveaux domaines du cycle du combustible nucléaire et à réaliser des utilisations innovantes de l'énergie nucléaire; la clôture de l'acquisition de Westinghouse et la concrétisation des avantages attendus; notre capacité à atteindre nos objectifs commerciaux de manière conforme à nos valeurs; les conditions du marché et d'autres facteurs sur lesquels nous avons basé l'acquisition de Westinghouse et nos plans et prévisions; la réussite de nos plans et stratégies, y compris les variations d'exploitation et de production planifiées et relatives à l'acquisition de Westinghouse; l'absence de réglementations, de politiques ou de décisions gouvernementales nouvelles et défavorables; qu'il n'y aura pas d'importantes répercussions imprévues sur notre activité en raison de la pandémie de COVID-19, des perturbations frappant l'approvisionnement, et de l'incertitude et la volatilité économique et politique, y compris en matière d'inflation; et notre capacité à annoncer au moment prévu nos futurs états financiers.

Veuillez également vous référer à la discussion dans notre rapport de gestion 2021, à notre plus récent rapport de gestion trimestriel, et à notre plus récente notice annuelle pour connaître les autres risques importants susceptibles de provoquer un écart substantiel entre les résultats réels et nos attentes actuelles, ainsi que d'autres hypothèses importantes que nous avons formulées. Les informations prospectives sont conçues pour vous aider à comprendre le point de vue actuel de la direction sur nos perspectives à court et long terme et peuvent ne pas convenir à d'autres fins. Nous ne mettrons pas nécessairement ces informations à jour à moins que les lois sur les valeurs mobilières ne l'imposent.

Téléconférence

Nous vous invitons à participer à notre téléconférence relative au troisième trimestre le jeudi 27 octobre 2022 à 8h00, heure de l'Est.

La téléconférence pourra être suivie par tous les investisseurs et membres de presse. Pour y participer, veuillez composer le (800) 319-4610 (Canada et États-Unis) ou le (604) 638-5340. Un opérateur connectera votre appel. Les vignettes et une webdiffusion en direct de la téléconférence seront accessibles via un lien fourni sur cameco.com. Vous trouverez ce lien sur notre page d'accueil le jour de la téléconférence.

Un enregistrement sera disponible:

  • sur notre site web, cameco.com, peu après la fin de la téléconférence

  • jusqu'au 27 novembre 2022, à minuit, heure de l'Est, en composant le (800) 319-6413 (Canada et États-Unis) ou le (604) 638-9010 (code 9376)

Date de publication du rapport pour le quatrième trimestre et l'exercice 2022

Nous prévoyons d'annoncer nos résultats financiers et d'exploitation consolidés du quatrième trimestre et de l'exercice 2022 avant l'ouverture des marchés le 9 février 2023. Les dates d'annonce sont sujettes à modification.

Profil

Cameco est l'un des plus grands fournisseurs mondiaux de combustible d'uranium nécessaire pour alimenter en énergie un monde à l'air pur. Notre position concurrentielle se base sur le fait que nous détenons le contrôle des plus grandes réserves à haute teneur au monde, avec des opérations à faible coût. Les services publics du monde entier comptent sur nos produits de combustible nucléaire pour produire une énergie nucléaire sûre, fiable et zéro carbone. Nos actions sont négociées à la bourse de Toronto et à la bourse de New York. Notre siège social est situé à Saskatoon, dans la Saskatchewan.

Tels qu'utilisés dans ce communiqué de presse, les termes "nous", "notre", "nos", "Société" et "Cameco" désignent Cameco Corporation et ses filiales, sauf mention contraire.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20221026006031/fr/

Contacts

Demandes des investisseurs:
Rachelle Girard
306-956-6403
rachelle_girard@cameco.com

Demandes des médias:
Veronica Baker
306-385-5541
veronica_baker@cameco.com