La bourse ferme dans 4 h 11 min
  • CAC 40

    6 824,63
    +59,11 (+0,87 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 108,16
    +28,01 (+0,69 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,72 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1299
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 781,40
    -2,50 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    42 908,50
    -1 156,95 (-2,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,30
    -206,46 (-14,32 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,39
    +2,13 (+3,21 %)
     
  • DAX

    15 246,39
    +76,41 (+0,50 %)
     
  • FTSE 100

    7 191,89
    +69,57 (+0,98 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,83 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    27 927,37
    -102,20 (-0,36 %)
     
  • HANG SENG

    23 349,38
    -417,31 (-1,76 %)
     
  • GBP/USD

    1,3275
    +0,0040 (+0,30 %)
     

Caméras thermiques, drones: visite du camp de migrants high-tech financé par l'UE en Grèce

·2 min de lecture

REPORTAGE- Athènes est montré en modèle pour son traitement du problème des migrants. Le nouveau camp de Samos fait plus penser à "1984" qu'à la jungle de Calais. En tout cas le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin apprécie cet investissement de l'Union européenne à 43 millions d'euros.

Pas de doute pour le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin, qui a ainsi adoubé le , récemment inauguré : "L’Europe devrait s’inspirer du modèle grec." Une déclaration qui a provoqué l’ire des ONG, qui le qualifie, pour leur part, de "Guantanamo de l’Europe".

Scanners et drones

Il faut dire que ce s, se distingue par ses doubles rangées de barbelés, ses portiques de sécurité et ses scanners à rayons X. Des chiens de garde ont même été ajoutés. Les habitations des réfugiés, construites dans des conteneurs, sont triées par origines : vert pour les Afghans, jaune pour les Africains et bleu pour les Syriens. Les 360 résidents, sur 3.000 places, doivent être demandeurs d’asile, se plier au couvre-feu dès 20 heures et accepter d’être surveillés en permanence. Ce site, qui a coûté 43 millions d’euros, financé entièrement par l’Union européenne, dispose d’ailleurs d’un système unique de surveillance relié directement à Athènes.

Surveillés depuis Athènes

"La soixantaine de caméras, dont certaines thermiques, mais aussi des drones, veillent, explique Anastasios Salis, directeur au ministère de l’Immigration. Cette infrastructure technologique de pointe reconnaît tout mouvement et objet suspect. Si l’alerte est lancée, alors nous envoyons des instructions aux agents sur place, qui sont dotés de lunettes à réalité augmentée, pour agir." Manos Logothetis, le directeur du centre de Samos, assume : "Nos résidents nous disent être partis de leurs pays pour des raisons de sécurité, ils ont donc besoin d’un cadre rassurant. Vous savez, la Grèce se trouve à la frontière entre l’Europe et l’Asie, aux portes de l’Orient, son rôle doit être de protéger les frontières européennes."

Certains réfugiés ne goûtent pas à cet aspect sécuritaire, pour ne pas dire opprimant. D’autres trouvent le temps long, comme le Congolais Daniel Sarazague, en demande d’asile depuis deux ans : "Je fais tout de même des projets, mais j’avoue parfois être désespéré." Mais il s’estime chanceux, surtout [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles