Marchés français ouverture 1 h 47 min
  • Dow Jones

    31 176,01
    -12,39 (-0,04 %)
     
  • Nasdaq

    13 530,92
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    28 676,43
    -80,43 (-0,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,2171
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    29 536,48
    -391,28 (-1,31 %)
     
  • BTC-EUR

    26 027,20
    +900,75 (+3,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    623,76
    +13,76 (+2,26 %)
     
  • S&P 500

    3 853,07
    +1,22 (+0,03 %)
     

La Californie autorise la circulation des premiers véhicules autonomes

Fabrice Auclert, Journaliste
·1 min de lecture

En 2021, dans deux comtés de Californie, on pourra croiser des voitures de livraison sans chauffeur ! Nuro est en effet la première entreprise à obtenir le feu vert des autorités pour le service de livraison sans conducteur en Californie. La firme n’a pas dévoilé le nom de son premier client, mais elle évoque un partenaire « établi », et les habitants pourront donc se faire livrer produits ou repas, à domicile ou au bureau.

« La délivrance du premier permis de déploiement est une étape importante dans l'évolution des véhicules autonomes en Californie », a déclaré Steve Gordon, directeur du département des véhicules motorisés, chargé de valider cette requête. « Nous continuerons de garder à l'esprit la sécurité du public automobile à mesure que cette technologie se développera. »

Le R2 effectue depuis plusieurs mois des tests grandeur nature dans les rues de la Silicon Valley. © Nuro

Disponible dans quelques rues

Depuis quatre ans, Nuro teste son R2, une petite camionnette électrique autonome plus haute que large, sans volant, ni sièges. Ce véritable robot est uniquement dédié à la livraison de produits du quotidien, mais sa mise en circulation s’effectuera dans un second temps. Pour l’instant, le service de livraison sera assuré par des Toyota Prius modifiées, et puisque la sécurité des piétons et des autres conducteurs demeure évidemment la priorité, plusieurs restrictions sont imposées.

Sa vitesse de pointe est ainsi limitée à 40 km/h et, pour l’instant, la voiture ne sera autorisée à emprunter que des routes bien précises, et uniquement par beau temps. Le tout dans un secteur bien défini au cœur de la Silicon Valley. Il faudra donc encore patienter avant de voir un R2 sur l’autoroute !

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura