La bourse est fermée

Voici le calendrier très serré des réformes à venir

latribune.fr

Il est "hors de question de ralentir" dans la "transformation du pays", a déclaré le Premier ministre Édouard Philippe mercredi en détaillant, à l'issue d'un séminaire gouvernemental, le calendrier des principaux chantiers pour les six prochains mois.

Plan de lutte contre l'Islam radical et contre les communautarismes "d'ici mars", réforme de la haute fonction publique "en avril", projet de loi sur la dépendance "à l'été": l'exécutif veut faire avancer ses priorités de 2020 au-delà de la très contestée réforme des retraites qui a écrasé le débat politique ces dernières semaines.

"La vie politique des six prochains mois ne sera pas exclusivement dédiée à la mise en oeuvre du système universel de retraite, a déclaré Édouard Philippe. Le président l'a dit le 31 décembre à l'occasion de ses vœux, il l'a redit à l'occasion de ce séminaire [...] il est hors de question de ralentir. Nous voulons continuer sur la même lancée que celle qui a prévalu depuis le début du quinquennat à transformer le pays."

Janvier

  • Projet de réforme des retraites présenté le 24 en Conseil des ministres, examiné à partir du 17 février par l'Assemblée nationale

Lire aussi : Retraites : le calendrier de la réforme se précise

Février

  • Programmation pluriannuelle de l'énergie et la stratégie nationale bas carbone
  • Conseil de défense écologique "mi-février" dédié à deux sujets: l'exemplarité de l'État (véhicules électriques et hybrides et baisse de la consommation d'énergies fossiles) et l'adaptation au changement climatique (résilience des territoires, gestion des canicules, prévention des inondations...)

Lire aussi : Davos: les chefs d'entreprises sonnent l'alarme face aux risques climatiques

  • Arrêt du premier réacteur

(...) Lire la suite sur La Tribune.fr


Retraites : le calendrier de la réforme se précise
Le gouvernement enterre définitivement le régime social des indépendants
Prime à la rénovation énergétique: "on ne réduit en rien l'ambition", assure le gouvernement
Décentralisation: le Sénat va écrire sa propre loi avant le gouvernement