La bourse ferme dans 32 min
  • CAC 40

    6 707,66
    +70,66 (+1,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 196,68
    +46,49 (+1,12 %)
     
  • Dow Jones

    34 765,27
    +506,95 (+1,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1754
    +0,0058 (+0,49 %)
     
  • Gold future

    1 751,50
    -27,30 (-1,53 %)
     
  • BTC-EUR

    37 533,17
    +1 183,57 (+3,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 109,07
    +0,15 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,10
    +0,87 (+1,20 %)
     
  • DAX

    15 651,23
    +144,49 (+0,93 %)
     
  • FTSE 100

    7 086,03
    +2,66 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    15 055,71
    +158,87 (+1,07 %)
     
  • S&P 500

    4 453,76
    +58,12 (+1,32 %)
     
  • Nikkei 225

    29 639,40
    -200,31 (-0,67 %)
     
  • HANG SENG

    24 510,98
    +289,44 (+1,19 %)
     
  • GBP/USD

    1,3747
    +0,0128 (+0,94 %)
     

Pas-de-Calais : la sexagénaire spoliait les défunts dans les funérariums

Elle avait visiblement ses habitudes depuis quelque temps. Comme le raconte France Bleu, une sexagénaire a été arrêtée mardi 24 août à Liévin dans le Pas-de-Calais. Elle est soupçonnée d'avoir spolié plusieurs défunts dans le funérarium de la ville. Ses vols ont pris fin mardi, après un dernier larcin. Réussissant à déjouer l'attention des familles, la femme parvenait à entrer dans les chambres funéraires. Selon France Bleu, mardi 24 août, elle se serait fait passer pour une amie de la famille.

À ce moment-là, elle aurait feint de se recueillir auprès des corps et, une fois seule dans la salle, elle aurait dérobé des bijoux. Constatant la disparition de plusieurs bijoux dont un collier, des boucles d'oreilles et des bagues, selon La Voix du Nord, la famille a alerté la police, qui a interpellé la sexagénaire. Selon des sources judiciaires citées par nos confrères, les enquêteurs auraient également retrouvé sur elle un portefeuille appartenant à une autre victime. Celui-ci reposait dans une autre chambre funéraire de l'établissement.

>> A lire aussi è Un patron de funérarium déclaré mort par erreur

Les policiers ont aussi découvert d'autres bijoux. En menant une perquisition chez elle, ils ont mis la main sur une série d'avis mortuaires, "plus ou moins récents", où était inscrite une liste avec les coordonnées d'autres défunts. La femme avait eu accès aux codes donnés généralement aux familles pour accéder aux salles lorsque celles-ci sont fermées. Elle aurait donc pu commettre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La proposition choc d'Éric Woerth en faveur des propriétaires de résidence secondaire
L'appel à la désobéissance civile d'un maire face au vaccin
Japon : l'utilisation du vaccin Moderna suspendue dans une région après des anomalies sur certains lots
L'étonnant retour de Benjamin Griveaux… à la télévision
Croissance, chômage, dette… “la vérité si je mens !”

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles