La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,93 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0392
    -0,0021 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 755,00
    +9,40 (+0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    15 933,90
    -54,11 (-0,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,55
    -1,39 (-1,78 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,78 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,94 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,07 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2072
    -0,0042 (-0,34 %)
     

Pas-de-Calais : Un agent du fisc tué au couteau « dans le cadre d’un contrôle »

Frederic Scheiber

FAIT DIVERS - Un brocanteur a tué le chef de brigade de vérification dans le Pas-de-Calais avant de se donner la mort

Un agent du fisc a été tué mardi après avoir été séquestré avec une collègue dans le cadre d’un contrôle fiscal chez un brocanteur de Bullecourt (Pas-de-Calais), qui s’est ensuite donné la mort.

« Cet homme faisait simplement son travail (…) Aujourd’hui, il n’est pas revenu. Il a été tué dans le cadre de ce contrôle fiscal », a affirmé le ministre des Comptes publics, Gabriel Attal, qui s’est exprimé en milieu de soirée devant le Sénat

La victime, un homme de 43 ans, était chef de brigade de vérification dans le Pas-de-Calais, a-t-il précisé. L’homme a été tué « de plusieurs coups de couteau », avait auparavant indiqué une source proche de l’enquête. « Une femme, inspectrice des impôts », a également été retrouvée au domicile du brocanteur, « ligotée sur une chaise et profondément choquée », a ajouté cette source.

Le brocanteur s’est pour sa part « suicidé », a indiqué une deuxième source proche de l’enquête, selon laquelle l’agent des finances publiques et sa collègue ont été séquestrés au domicile du brocanteur. « Au moment de l’arrivée des gendarmes, les deux hommes étaient morts », a-t-elle précisé, soulignant que la gendarmerie avait été prévenue « par un témoin ». La section de recherche de la gendarmerie des Hauts-de-France a été saisie.

« Drame innommable »

« Ses collègues de la direction départemental(...) Lire la suite sur 20minutes