La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 285,24
    +12,53 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 657,03
    +16,48 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,77 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0562
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 845,10
    +3,90 (+0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    27 942,99
    +129,58 (+0,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,34
    -23,03 (-3,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,35
    +0,46 (+0,42 %)
     
  • DAX

    13 981,91
    +99,61 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 389,98
    +87,24 (+1,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    26 739,03
    +336,19 (+1,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 717,24
    +596,56 (+2,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2495
    +0,0020 (+0,16 %)
     

La caissière réglait ses dettes en laissant passer les clients sans payer

Acculée par des dettes qu'elle ne parvenait pas à rembourser, une caissière aurait trouvé une combine pour régler ses obligations. Travaillant dans un supermarché de Toulois, commune de 37.000 habitants située en Meurthe-et-Moselle, dans la région Grand Est, la quinquagénaire aurait à plusieurs reprises, et pendant près d'un an, accepté d'alléger à la caisse la facture de ses créanciers, relate L'Est républicain dans un article du 3 mai dernier. Ceux-ci repartaient avec un caddie plein alors qu'ils ne payaient que quelques euros. Près de 24.000 euros seraient ainsi passés à la trappe. L'employée encaissait puis annulait les articles, en n'en laissant passer que quelques-uns, les moins onéreux. Huit personnes, dont quatre proches, auraient profité de cette escroquerie. Ils seront tous jugés par le tribunal correctionnel de Nancy en novembre prochain.

Les tentatives ou les faits d'escroquerie qui concernent des employés de supermarchés font régulièrement la Une des médias. L'année dernière, une caissière d'un Carrefour avait été poursuivie par son employeur. Elle avait en effet profité de son poste pour facturer une somme bien moins importante que la valeur réelle des achats de ses sœurs, le 31 décembre 2020. Une différence de prix d’environ 2.870 euros, comme le rapportaient alors nos confrères du Républicain Lorrain le 4 juin 2021. En mai 2021, France Bleu relatait de son côté que deux employées d'un Leclerc à Colmar avaient volé pour plus de 160.000 euros dans le magasin où elles (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

“Les planètes s’alignent en faveur du dollar américain, attention au retour de la guerre des devises"
La cargaison de café pour Nespresso cachait 500 kilos de cocaïne
Elle se casse la jambe en Allemagne, cette retraitée française reçoit une facture de 8.000 euros
Voici comment Kylian Mbappé a construit sa fortune et dépense ses millions
Électricité : le Conseil d'Etat retoque les syndicats d’EDF et confirme la mesure pour contenir les prix

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles