La bourse ferme dans 3 h 58 min

Ces cadres qui ont tout plaqué pour devenir boulanger

Huit ! Pascal Roussel aura frappé à la porte de huit banques sans qu’aucune n’accepte de financer son projet – «un peu fou, c’est vrai», reconnaît cet ancien cadre dirigeant d’IBM devenu boulanger à 48 ans. Après avoir visité une quinzaine de lieux en région parisienne, c’est finalement lors d’un week-end chez ses parents à Brive-la-Gaillarde (19) qu’il tombe, en 2014, sur un local à vendre face à un parking. Son premier réflexe? Se poster trois jours sur le trottoir, de 7 heures à 20 heures, pour compter les voitures. «Le trafic et le stationnement, en province, c’est la clé», rappelle ce Corrézien. Une fois ces critères remplis, cet ex-ingénieur passé par l’Institut national de boulangerie de Rouen a peaufiné un business plan de 60 pages. Mais les banques tiquaient toujours. «Je visais 120.000 euros de chiffre d’affaires avec un seul employé sur à peine 60 mètres carrés, et en restant fermé le samedi et le dimanche, du jamais vu !», plaisante Pascal Roussel, qui remonte chaque week-end à Paris rejoindre son épouse.

Or, cinq ans après l’ouverture de sa boulangerie, ses ventes annuelles frôlent les 200.000 euros. Mais, en semaine, c’est lever avant l’aube et quinze heures debout non-stop. Au point de lui faire regretter son ancienne vie ? «Jamais», jure ce puriste qui ne met que du beurre AOP dans ses croissants et des farines bio broyées à la meule de pierre dans ses pains. Ce qui ne l’empêche pas de vendre sa baguette tradition 1 euro seulement. Pas étonnant qu’il en écoule plusieurs centaines par jour…

>> À lire aussi - Décrié hier, le pain industriel multiplie les innovations

20% des nouvelles boulangeries lancées par des cadres en reconversion

Des reconvertis à la boulange ayant comme lui laissé tomber le costume (ou le tailleur), la voiture de fonction, une carrière éclair, une bonne mutuelle, un CE généreux ou un salaire annuel à six chiffres, on en rencontre de plus en plus. C’est bien simple, d’après la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie, ces

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ces entrepreneurs ont décidé de lutter contre la crise écologique
Ces entrepreneurs ont fait le pari de l'éthique... avec succès !
La croissance économique doit devenir qualitative
12 nouveaux métiers qui devraient massivement recruter ces prochaines années
Les managers doivent-ils écouter tout ce que les salariés ont à dire ?